Pas encore disponible en France, l’abonnement Disney+ Basic est la réponse de Disney à la formule low-cost de Netflix. Problème, Disney+ avec publicités coûte aussi cher que le Disney+ d’avant, sans publicités.

En France, Disney+ ne propose en décembre 2022 qu’une seule offre à 8,99 euros par mois. Aux États-Unis, depuis le 8 décembre, le géant du divertissement commercialise deux formules :

  • Disney+ Basic : avec des publicités, le catalogue intégral, de la 4K et quatre écrans en simultanée, pour 7,99 dollars par mois.
  • Disney+ Premium : sans publicités, le catalogue intégral, de la 4K, quatre écrans en simultanée et la possibilité de télécharger du contenu localement, pour 10,99 dollars par mois.

Si elle finira sans doute par arriver dans les autres marchés, l’offre Disney+ Basic ne fait pas l’unanimité aux États-Unis. Pour cause, son prix ne permet pas de faire des économies, puisque 7,99 dollars est l’ancien prix de la formule premium. Il s’agit surtout pour Disney d’un moyen de faire payer 2 dollars de plus à ses abonnés, alors que Netflix avec publicités permet de faire de vraies économies.

Une augmentation des prix qui fait mal

Limitée à 4 minutes par heure, la publicité sur Disney+ Basic prend la forme de coupures publicitaires de 15, 30 ou 45 secondes. Elles peuvent apparaître au milieu d’un programme, comme on le verrait à la télévision, ou au début. Disney ne réinvente pas la roue, tous les autres services avec des publicités fonctionnent de la même manière. Nos confrères de The Verge précisent cependant que certains programmes sont épargnés par la publicité, comme tout le catalogue pour les enfants ou, plus étonnant, des films comme Avatar.

Le vrai problème de Disney+ Basic est son prix, ou au moins son timing de lancement. En accompagnant sa nouvelle formule low cost d’une hausse de prix de l’abonnement classique, Disney porte un coup à son attractivité. Netflix, qui a souvent augmenté les prix par le passé, n’a pas eu ce problème en lançant son offre Essentiel avec pub à 5,99 euros par mois, alors que son offre Essential a conservé son tarif de 8,99 euros par mois. Ici, Disney donne l’impression que la formule Basic n’est pas une bonne affaire. On a le choix entre moins bien pour le même prix ou la même chose pour plus cher.

Les nouvelles formules américaines de Disney+ depuis le 9 décembre 2022. // Source : Capture Disney
Les nouvelles formules américaines de Disney+ depuis le 9 décembre 2022. // Source : Capture Disney

On a le choix entre moins bien pour le même prix ou la même chose pour plus cher

Cependant, on ne peut qu’apprécier certaines décisions de Disney. Le fait de ne pas brider la qualité de Disney+ Basic (4K, HDR10, Dolby Vision, Dolby Vision…), alors que Netflix continue de segmenter ses offres (720p en 2022 est une aberration), est un choix très appréciable. Même chose pour le nombre d’écrans, Disney+ Basic peut être partagé par 4 personnes, alors que Netflix limite sa formule Essentiel à 1 écran. Le catalogue est aussi complètement identique, la seule différence réside dans l’indisponibilité des téléchargements sur mobile. C’est dommage, mais c’est logique. Le mode avion permettrait alors de contourner les publicités.

Disney+ Basic va-t-il arriver un jour en France ? Cela semble inévitable, à l’heure où le streaming se pose des questions sur son modèle économique. Reste à savoir ce qu’il adviendra du prix de 8,99 euros par mois actuellement pratiqué par Disney+ (Premium) ? Va-t-il augmenter ? C’est le plus probable.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !