Le lancement du service de streaming vidéo HBO Max en France était attendu début 2023. Mais l’horizon s’assombrit pour la plateforme de SVOD.

HBO Max pourrait bien ne pas arriver en France début 2023, comme cela semblait se dessiner. Des informations en provenance de NPA Conseil le 5 juillet avancent que le lancement du service de streaming vidéo à la demande (SVOD) est reporté sine die. D’autres pays européens pourraient aussi une révision du calendrier de lancement de la plateforme américaine.

Les circonstances à l’origine de ce coup de frein dans l’expansion internationale de HBO Max demeurent incertaines. Elles sont toutefois à lire avec un autre compte rendu, du magazine américain Variety cette fois, qui signalait le 4 juillet que HBO Max met un coup d’arrêt aux productions originales dans certaines parties de l’Europe dans le cadre d’une restructuration majeure.

house of the dragon
La genèse de Game of Thrones, House of the Dragon, sera sur HBO Max… mais aussi sur OCS et MyCanal via le jeu des accords de diffusion. // Source : HBO

Aujourd’hui, HBO Max est disponible dans plusieurs pays européens, dont la Bosnie, la Bulgarie, la Croatie, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la Hongrie, la Moldavie, le Monténégro, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Norvège, la Roumanie, la Serbie, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède, ainsi que quelques territoires rattachés à ces Etats.

Hormis l’Espagne et la Pologne, HBO Max n’est pas directement disponible chez les principaux pays de l’Europe — la France, le Royaume-Uni, l’Italie et l’Allemagne. Pour ces marchés, des partenariats ont été signés avec des diffuseurs locaux pour proposer les programmes de HBO. Pour l’Hexagone, cela passe par OCS d’Orange, qui propose ces contenus sur d’autres services, comme MyCanal.

Pas le bon moment pour HBO Max ?

HBO Max, qui appartient à Warner Bros. Discovery, subit possiblement les effets d’un plan d’économie de trois milliards de dollars qui a été évoqué ce printemps. Cette chasse aux coûts survient dans une période où a justement eu lieu la fusion entre Warnermedia et Discovery, qui a donné naissance à cette nouvelle entité et dont la structuration se poursuit.

Les aléas du marché de la SVOD peuvent aussi être un facteur incitant à plus de prudence — Netflix, jadis le leader des services de streaming vidéo, voit son étoile pâlir face à des challengers comme Disney+ et Prime Video. Il perd aussi des clients fidèles. C’est ce que révélaient des chiffres partagés ce printemps. Les places sont de plus en plus chères dans le secteur de la SVOD.

Dans les états-majors, nul doute que les mouvements de la concurrence sont scrutés avec attention. Les acteurs français, en particulier, guettent l’arrivée de ce potentiel nouveau challenger, car il fragmentera un peu plus le marché, qui compte déjà bon nombre d’acteurs. Et il y a par ailleurs des enjeux financiers, par le jeu des contrats avec OCS et Canal+.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur