Volodymyr Zelensky a annoncé qu’encore plus de terminaux Starlink, le service d’Internet par satellite, allaient pouvoir être activés en Ukraine. Un de ses ministres avait demandé à Elon Musk d’activer le service dans certaines zones ukrainiennes coupées d’Internet.

« J’ai parlé à Elon Musk (…) La semaine prochaine, nous allons recevoir une autre fournée de terminaux Starlink pour nos villes détruites », a tweeté Volodymyr Zelensky, le 6 mars 2022. Le président de l’Ukraine a remercié le milliardaire, patron de SpaceX et Tesla, de continuer à agir pour aider son pays, qui a été envahi par la Russie le 24 février dernier.

Depuis cette date, Elon Musk avait déjà réagi une première fois en annonçant l’activation en Ukraine de Starlink, son système d’Internet par satellite, après avoir été interpelé par Mykhailo Fedorov, ministre de la Transformation numérique de l’Ukraine.

« Pendant que vous essayez de coloniser Mars, la Russie essaie d’occuper l’Ukraine ! Pendant que vos fusées échappent avec succès la terre pour l’espace, les bombes russes visent les civils ukrainiens ! Nous vous demandons de nous donner accès à des terminaux Starlink, et demander aux Russes sains d’esprit de s’opposer [à la guerre] », pouvait-on lire dans son tweet.

Dès le surlendemain, l’Ukraine recevait ses premiers kits de connexion par satellite promis par Elon Musk. L’objectif est de pouvoir permettre à certaines régions de se reconnecter au web alors que de nombreuses infrastructures sont tombées, et des coupures ont été constatées.

Starlink doit être utilisé avec « prudence »

D’ordinaire, le coût de ces appareils n’est pas anodin : il faut compter 500 euros le kit (avec parabole, routeur, bloc d’alimentation), sans considérer l’abonnement à 99 dollars par mois. Il n’a pas été précisé si Elon Musk faisait réellement don de ces appareils, ni de combien avaient été envoyés, ni de quelle manière. Cependant, ce fourgon n’était visiblement pas le dernier, vu que Volodymyr Zelensky dit en attendre encore plus. Ni Elon Musk ni Starlink n’ont pour autant répondu, cette fois-ci, à cette affirmation.

Grâce à cette connexion internet de secours, les Ukrainiens pourraient réussir à communiquer avec leurs proches, organiser les secours, mais aussi contourner une forme de censure potentielle. Elon Musk a toutefois prévenu le peuple ukrainien qu’il fallait se montrer prudent avec l’utilisation de Starlink, en ne l’allumant que lorsqu’il devait être utilisé et en camouflant l’antenne pour éviter qu’elle ne soit trop visible. Cet avertissement a suivi une longue explication d’un chercheur qui montrait comment la Russie pourrait éventuellement réussir à cibler des civils en utilisant ces satellites Starlink.