À l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’accessibilité, Apple a dévoilé tout un tas de nouvelles fonctionnalités dédié à ce sujet. Le but étant de rendre son écosystème plus facile à utiliser pour tous et toutes.

Apple veut rendre son écosystème plus accessible. Dans un communiqué de presse daté du 19 mai 2021, le fabricant d’iPhone a détaillé tout un tas de nouvelles fonctionnalités dédiées à l’accessibilité. « Nous pensons que tout le monde devrait disposer des outils dont il a besoin pour changer le monde. L’accessibilité est un droit fondamental », a expliqué Tim Cook dans le tweet qui accompagnait l’annonce.

Des interprètes en langue des signes

La plus grande nouveauté est probablement l’accès à un réseau d’interprètes en langue des signes. Ce service appelé SignTime permettra à un utilisateur ou une utilisatrice sourde de communiquer avec les services de vente de la marque ou l’Apple Care en langue des signes française (LSF), britannique (BSL) ou américaine (ASL).

Il sera aussi possible de faire appel à ce service à distance au sein des Apple Store pour éviter de devoir prendre un rendez-vous à l’avance. Apple a annoncé la disponibilité du service dès le 20 mai, mais au moment de l’écriture de ces lignes, la page n’est pas encore disponible.

Plusieurs fonctionnalités d’accessibilité arriveront plus tard dans l’année sur iPhone, iPad et Apple Watch // Source : Apple

Tout un tas d’autres nouveautés technologiques arriveront également « plus tard dans l’année ». La fonction de diction de l’écran (VoiceOver) va par exemple devenir plus intelligente et pourra décrire sommairement le contenu d’une photo pour éviter de se reposer uniquement sur le texte alternatif qui manque trop souvent aux photos sur le web. Les appareils Apple vont également être compatibles avec les aides auditives bidirectionnelles (avec un micro) tant qu’elles adhèrent au programme Made for iPhone.

Contrôler l’Apple Watch et l’iPad sans les mains

L’Apple Watch aura aussi le droit à des avancées dans le domaine, puisqu’une future mise à jour introduira la technologie AssistiveTouch qui permettra de naviguer dans l’interface sans avoir à toucher l’écran de la montre. L’accessoire deviendra capable de détecter certains mouvements des muscles ou des tendons et pourra les lier à des actions à effectuer. Serrer le poing deux fois permettra par exemple de décrocher un appel. De quoi faciliter la vie des personnes avec une mobilité des membres supérieurs limitées. Quant aux iPad, ils deviendront bientôt compatibles avec des accessoires de suivi du regard pour contrôler la tablette avec les yeux.

L’Apple Watch détectera les mouvements des muscles et des tendons // Source : Apple

Des fonctionnalités plus discrètes comme un contrôle de la calibration de l’écran pour les daltoniens ou la possibilité de jouer des bruits de fond relaxants pour aider à la concentration vont aussi arriver sur iPhone. « Les sons du quotidien peuvent être distrayants, gênants ou envahissants. Pour soutenir la neurodiversité, Apple propose de nouveaux sons d’ambiance pour minimiser les distractions et aider les utilisateurs à se concentrer, à rester calmes ou à se reposer. »

Des questions de représentativité

Et comme le combat pour l’accessibilité ne se limite pas à des fonctionnalités techniques, Apple va aussi mettre à jour ses Memoji (les avatars virtuels qui suivent vos mouvements de tête) pour inclure des accessoires comme les aides auditives, les tubes d’oxygène ou les casques de protection pour personnes épileptiques.

Toutes ces fonctionnalités qui arriveront plus tard dans l’année, sur le iPhone, iPad et Apple Watch ont donc pour but de rendre l’usage de l’informatique plus facile aux personnes qui ont souvent été marginalisées par une industrie peu attentive à ce genre de problématiques.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo