Apple a proposé plusieurs emojis à l'Unicode Consortium, chargé de les valider pour une intégration future. S'ils sont acceptés, ils ne pourront pas être utilisés avant 2019.

À partir de cet été, 157 nouveaux emojis seront disponibles sur les différentes plateformes compatibles, portant le total à 2 823 représentations. Bien évidemment, le Consortium Unicode, en charge des mises à jour et de la validation des futurs modèles, ne s’arrêtera pas là. Apple non plus, d’ailleurs. Car la firme de Cupertino a récemment soumis un lot de treize emojis représentant plusieurs handicaps. On y voit la volonté de proposer toujours plus d’inclusivité dans les outils numériques.

Apple veut une meilleure représentation des handicaps

Selon le blog emojipedia, Apple veut davantage d’emojis sur l’accessibilité. Dans sa proposition, décrite comme « un point de départ  » car n’étant pas encore exhaustive, le géant américain insiste sur «  une meilleure représentation des individus atteints d’un handicap ». La liste des nouveautés prévues dans le cadre de la mise à jour 11.0 étant arrêtée, ces emojis pourront être éligibles pour la suivante, attendue pour 2019. Leur éventuelle intégration sera décidée dans le cadre d’une réunion du Unicode Technical Committee prévue le mois prochain. A priori, on n’imagine pas une seule seconde qu’ils soient refusés. D’autant qu’Apple fournit un argumentaire réfléchi pour justifier les symboles.

La demande d’Apple réunit un chien guide (pour les aveugles et les malvoyants), un autre chien équipé pour détecter un problème, un garçon et une fille avec une canne, une oreille équipée d’un dispositif auditif, une représentation du langage des signes, un garçon et une fille en fauteuil roulant (électrique et manuel avec distinction très marquée entre les deux appareils) et deux prothèses (bras et jambe). Avec les variations (notamment les couleurs de peau), ce ne sont pas moins de 45 emojis inédits susceptibles de rejoindre l’une des manières de communiquer d’aujourd’hui.

Partager sur les réseaux sociaux