Edouard Philippe a annoncé, vendredi 27 mars à 17 heures, que la période de confinement obligatoire en France est désormais rallongée : elle perdurera jusqu'au mercredi 15 avril au minimum. Pour l'instant, rien ne change aux règles de confinement mises en place actuellement.

« Nous nous installons dans une crise qui va durer », a annoncé Edouard Philippe vendredi 27 mars 2020 au matin. Au cours d’une conférence de presse qui a suivi dans l’après-midi, il a confirmé aux alentours de 17 heures ce dont tout le monde se doutait déjà : la prolongation du confinement des citoyennes et citoyens français.

« J’annonce aujourd’hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain, soit jusqu’au mercredi 15 avril », a-t-il déclaré. « Au terme de ces 10 premiers jours de confinement, il est clair que nous n’en sommes encore qu’au début de la vague épidémique. »

Cette période pourra encore être prolongée, a-t-il d’office prévenu, « si et seulement si la situation sanitaire l’exige ». Et de préciser que « les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s’appliquer », ce qui signifie que pour l’instant, un confinement encore plus renforcé n’est pas à l’ordre du jour.

Pour tout déplacement nécessaire et non évitable, il vous faudra toujours une attestation de déplacement dérogatoire — celle-ci a d’ailleurs été mise à jour le 24 mars.

Le président de la République Emmanuel Macron en avait déjà appelé à « l’unité », alors qu’il prenait la parole mercredi 25 mars 2020 depuis Mulhouse : « C’est en activant tous les leviers de la solidarité que nous pourrons faire face. » Il avait expliqué que le gouvernement œuvrait pour trouver des solutions adaptées à la maîtrise de la pandémie de coronavirus. « Lorsqu’on engage une guerre, on s’y engage tout entier. On se mobilise dans l’unité », avait-il continué.

Edouard Philippe le 27 mars 2020

Confinement : le gouvernement suit l’avis du Conseil scientifique

Cette décision est cohérente avec l’avis du Conseil scientifique, chargé d’épauler le gouvernement dans ses choix, qui a rendu ses conclusions publiques mardi 23 mars 2020. Il suggérait un confinement d’une durée de 6 semaines, soit jusqu’au 28 avril.

«  Le confinement durera vraisemblablement au moins six semaines à compter de sa mise en place. Pour appuyer la décision de sortie de confinement, il est important de consolider les systèmes de surveillance épidémiologique en place dans les hôpitaux. Ce recueil de données est difficile lorsque les établissements hospitaliers sont débordés », avait écrit le Conseil.

Les Françaises et Français doivent respecter des mesures de confinement obligatoires depuis mardi 17 mars, qui ont été renforcées encore au cours de la semaine.

Partager sur les réseaux sociaux