Dans un entretien publié par le Wall Street Journal, Donald Trump a affirmé sa volonté d'augmenter les droits douaniers sur les produits chinois. Et si cette politique augmente le prix de l'iPhone, le président pense que les consommateurs pourront l'encaisser.

Le président américain Donald Trump semble déterminé à augmenter les droits de douane sur les produits chinois. Dans une interview accordée au Wall Street Journal, il confirme s’apprêter à étendre les tarifs douaniers aux plus de 200 milliards de produits importés qui ont échappé à la première vague de taxation.

Parmi ces produits, on retrouve l’iPhone, dont le prix pourrait augmenter de 10 ou 25 % dès le 1er janvier, selon le déroulé des négociations. Ces déclarations ont été publiées le 26 novembre 2018,  à quatre jours du G20, pendant lequel Donald Trump doit s’entretenir avec son homologue chinois Xi Jinping.

Les iPhone n’avaient pas été affectés par la première vague d’augmentation des droits de douane, ils seront concernés par celle du 1er janvier. // Source : Ulrich Rozier pour Numerama

10 ou 25 % d’augmentation ? Trump décidera sur place

Apple avait déjà subi l’augmentation des prix liés aux droits de douane sur toute une partie de sa gamme de produits, et s’était manifesté auprès du représentant américain du commerce. Cette augmentation avait directement eu un impact sur le prix de vente pour les consommateurs, puisque Apple avait décidé de ne pas rogner ses marges. Mais l’iPhone et les ordinateurs de la marque n’étaient alors pas affectés.

Trump avait répondu à l’entreprise, dans un tweet comme il en a l’habitude, qu’ils n’avaient qu’à relocaliser leur chaîne de production aux États-Unis.

Il s’est répété dans son interview, ce lundi 26 : « Je leur conseille de construire leurs usines aux États-Unis et de fabriquer leurs produits ici. » Si le géant de la tech ne s’exécute pas, Donald Trump ne s’inquiète pas d’une augmentation du prix de l’iPhone. « Les gens peuvent supporter ça très facilement », balaye-t-il quand le journaliste du WSJ l’interroge sur cette augmentation.

Enfin, cette réponse implique qu’il aurait décidé d’une augmentation de 10 %, car le président n’exclut pas d’augmenter les droits douaniers de 25 %, en fonction des négociations. Dans ce cas, Trump concède que la mesure aurait « peut-être  » des conséquences sur le comportement des consommateurs.

Les États-Unis restent inflexibles sur leurs demandes

Le gouvernement chinois espérait endiguer l’augmentation des droits de douane sur plus de 200 milliards de produits chinois, prévue le 1er janvier. La négociation semble très mal engagée, tant les deux dirigeants campent sur leurs positions.

Les rencontres entre Trump et Xi Jinping se succèdent et se ressemblent : les deux présidents campent sur leur position. // Source : Youtube

Le vice-président Mike Pence avait annoncé que la guerre douanière entre les deux pays ne cesserait que si la Chine levait ses tarifs douaniers, à l’occasion d’un discours en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Derrière l’iPhone, porté comme symbole du secteur de la tech, d’autres produits de consommation pourraient être touchés. CNN pointe que Walmart, le plus grand groupe de supermarchés, s’inquiète de l‘impact des tarifs douaniers sur des produits de grande consommation comme le shampoing, les détergents, et les produits en papier.

Nous en saurons plus vendredi 30 novembre, après l’entretien entre les deux présidents au G20.

Partager sur les réseaux sociaux