Deux aéroports américains ont confirmé avoir eu des discussions avec Amazon au sujet d'une possible arrivée de supérettes Amazon Go.

Petit à petit, le réseau des supérettes automatiques Amazon Go s’étend. L’entreprise américaine en compte sept aux États-Unis : trois à Seattle, trois à Chicago et une à San Francisco. Deux autres sont d’ores et déjà planifiées : l’une doit ouvrir cet hiver et l’autre courant 2019. Mais à long terme, le spécialiste du commerce électronique voudrait être à la tête de 3 000 magasins de ce type.

Parmi les endroits où ces boutiques pourraient fleurir figurent les aéroports. D’après les informations de Reuters, le géant du e-commerce a d’ores et déjà pris contact avec deux d’entre eux, celui de Los Angeles et celui de San José. Les deux sites se trouvent dans l’État de Californie et, dans le cas du premier, il est l’un des plus importants au monde (c’est le deuxième aéroport le plus fréquenté aux USA).

amazon go
Amazon Go. // Source : marina.s368

Un déploiement judicieux

Les contacts auraient eu lieu au mois de juin 2018, mais n’auraient pour l’instant pas été beaucoup plus loin que des premiers échanges. L’agence de presse rapporte que les deux aéroports n’ont pas eu de nouvelles discussions avec Amazon depuis cette date. Cela dit, une installation dans ce type de lieu paraît très judicieuse, au regard de ce que l’on peut trouver dans une boutique Amazon Go.

Des passagers en correspondance, au départ ou à l’arrivée pourraient ainsi prendre un en-cas très facilement, sans avoir besoin de passer à la caisse — tout est en effet automatisé — ce qui permet d’aller vite, surtout si le timing est serré. Les aéroports sont également très fréquentés, en particulier par une clientèle aisée. De nombreuses marques prestigieuses s’y déploient d’ailleurs.

En principe, dans une boutique Amazon Go, il suffit de faire ses courses en laissant faire les équipements de surveillance déployés dans la boutique pour déterminer qui prend quoi et de débiter le compte Amazon associé. Avec ce système, il n’y a pas besoin d’avoir d’agent liquide sur soi, ni de carte bancaire ou de chéquier. En outre, aucune file d’attente n’est à prévoir aux caisses, puisqu’il n’y en a pas.

Partager sur les réseaux sociaux