Telltale Games, connu pour ses jeux interactifs, met fins à la quasi-totalité de ses projets après avoir renvoyé plus de 225 salariés.

Mise à jour du 25 septembre 2018 : Telltale a annoncé, lundi 24 septembre 2018, en fin de journée aux États-Unis, qu’ils s’ouvraient à l’aide de partenaires pour finir la saison finale de The Walking Dead. L’épisode 2, Suffer the Children, dont la sortie était remise en question par les licenciements de vendredi, sera disponible comme prévu mardi 26 septembre. Reste à savoir à quelle vitesse cette aide se mettra en place. Les épisodes 3 (Broken Toys) et 4 (Take Us Back)  respectivement prévus pour le 6 novembre et le 18 décembre seront forcément reportés. Mais dans tous les cas, les joueurs devraient avoir l’occasion de finir l’histoire du personnage Clémentine.

 

Telltale Games a annoncé ce vendredi 21 septembre, dans un communiqué, le licenciement de 225 employés, soit 90 % de leurs effectifs. D’après certains employés, ce chiffre pourrait même s’élever à plus de 250 personnes.

Le créateur de jeu narratifs réduit son équipe à un noyau de 25 personnes et met un terme à  la quasi-intégralité de ses projets. Le PDG Pete Hawley, arrivé en avril 2017, justifie ces licenciements par l’échec commercial des jeux : « Nous avons sorti certains de nos meilleurs contenus cette année, et nous avons reçu énormément de retours positifs, mais en fin de compte,  ils ne se sont pas traduit en ventes.  »

Spécialisé dans les jeux narratifs

Crée en 2004, le concepteur de jeux vidéos s’était spécialisé dans les jeux narratifs, basés sur du point and click. Le jeu The Walking Dead, adapté de la série, avait propulsé l’entreprise dans une autre dimension en 2012 derrière une ribambelles de distinctions et près de 20 millions de ventes. Elle a décroché dans les années suivantes l’adaptation de licences comme Game of ThronesGuardian of the Galaxy, Batman, ou plus récemment Stranger Things, en partenariat avec Netflix.

Les désormais ex-employés ont réagi immédiatement sur Twitter, choqués par la soudaineté de l’annonce. La narrative designer Emily Grace Buck a donné sa version des faits, et des détails suffisants pour pointer l’illégalité de l’opération de licenciement s’ils s’avéraient vrais. L’entreprise n’aurait donné aucun préavis à ses employés, aucune indemnités et aucun portage d’assurance. Après avoir contribué à 16 jeux Telltale, elle travaillait actuellement sur la quatrième et dernière saison de The Walking Dead, dont le deuxième épisode devait paraître mardi 25 septembre.

Une chute brutale (mais prévisible)

Toujours d’après la game designer, ses anciens collègues et elle-même n’auraient eu que trois heures, ce lundi 24 septembre, pour débarrasser leur bureaux, qu’ils ont dû quitter précipitamment vendredi à la suite de l’annonce. Déjà en mars 2018, le site américain The Verge s’était fendu d’un long papier pour pointer la toxicité du management de Telltale : les employés travaillaient entre 14 et 18 heures par jour, pour des salaires inférieurs à la moyenne du secteur.

L’entreprise n’a publié aucune déclaration officielle quant à la continuité de ses projets, mais il semblerait que l’équipe restante travaille sur Minecraft : Story Mode, pour honorer son contrat avec Netflix. Emily Grace Buck a confirmé l’annulation de Stranger Thing et de la deuxième saison de The Wolf Among Us, mais ne connait pas avec certitude le sort réservés aux autres franchises.

En novembre 2017, Telltale avait déjà licencié 25 % de ses effectifs, soit 90 employés. L’entreprise avait pointé que cette opération permettrait de se concentrer sur un contenu d’une meilleure qualité. La série Batman : the Enemy Within, publiée en août 2017, avait rencontré des critiques quant à sa finition, et certains s’agaçaient du peu d’évolution graphique des jeux. Les développeurs utilisaient encore un moteur graphique vieillot, Telltale Tool, depuis le jeu Sam & Max en 2006. Ils devaient avoir accès à un nouveau moteur après la saison finale de The Walking Dead, mais ils ne devraient finalement jamais l’avoir.

De nombreuses entreprises du secteurs ont répondu en masse au #TellTalesJobs pour trouver des débouchés aux ex-salariés. La liste comprend d’ores et déjà Guerrilla Games (Horizon), Naughty Dog, Ubisoft et ne cesse de s’agrandir. 

Partager sur les réseaux sociaux