Xiaomi pourrait prochainement acquérir GoPro, qui ne serait pas contre la transaction financière.

Il y a encore quelques années, GoPro pesait dix milliards de dollars. Aujourd’hui, il peine à dépasser le milliard. Mais il pourrait trouver en Xiaomi, l’un des concurrents ayant précipité sa chute, son sauveur. Selon les informations de Bloomberg et The Information, le géant chinois réfléchirait en effet à l’acquisition du fabricant de caméras ayant tenté une percée vaine sur le marché des drones. Il serait prêt à mettre un milliard de dollars sur la table tout en restant raisonnable : il ne tiendrait pas à surpayer pour une marque ayant perdu de son pouvoir attractif et n’ayant pas suffisamment su se diversifier face à des rivaux de plus en plus agressifs.

Xiaomi, bourreau puis sauveur de GoPro ?

En février dernier, en raison de ventes en berne, GoPro a licencié 250 employés (20 % de ses effectifs). Pour le constructeur, il s’agit donc de trouver une solution pour stopper l’hémorragie. De mettre fin au mauvais karma — nom qu’il avait choisi pour son drone, un comble. Nick Woodman, CEO, s’est donc rapproché de la banque d’investissement JPMorgan Chase & Co pour faciliter une éventuelle transaction. C’est une preuve que le salut passera par la revente des actifs.

Dans une interview accordée à Bloomberg plus tôt cette année, il confiait sa responsabilité de trouver des opportunités pour remplir la mission de GoPro, ne cachant pas que cela pourrait être plus facile avec un partenaire. À la suite de la rumeur Xiaomi, l’action a grimpé à plus de 7 % : voilà un indicateur positif fort.

Du côté de Xiaomi, on peut y voir l’opportunité de tuer un concurrent en récupérant une marque, des brevets et des technologies. Une chose qu’a refusé de faire DJI, spécialisé dans les drones, quelques mois plus tôt, ne voyant « aucune valeur » chez GoPro à en croire une source proche de The Information.

Partager sur les réseaux sociaux