La star de la télévision américaine Kylie Jenner a publié un tweet laissant entendre qu'elle n'utilisait plus Snapchat. La valeur de l'application en bourse a alors enregistré une chute notable.

Le 21 février 2018, Kylie Jenner postait un tweet en réaction à la récente refonte de l’application Snapchat. « Est-ce que quelqu’un d’autre n’ouvre plus non plus Snapchat ? Ou est-ce que c’est juste moi… c’est si triste  », a écrit la star de télévision américaine dans cette publication retweetée plus de 57 000 fois.

Ces quelques mots de l’Américaine influente semblent avoir eu une incidence bien concrète sur le cours de l’action de Snapchat, qui a chuté à la suite de ce tweet. Coïncidence ? Probablement pas : rappelons que Kylie Jenner comptabilise à elle seule près de 24,5 millions d’abonnés sur Twitter, et qu’elle est par ailleurs l’une des utilisatrices les plus populaires de Snapchat.

Une déclaration de sa part, laissant entendre qu’elle n’utilise plus cette application, risque fort d’avoir eu un impact sur un grand nombre d’utilisateurs du service.

Kylie Jenner regroupe 24,5 millions d’abonnés sur Twitter

À 13 heures 30, le 21 février, la valeur de l’action était estimée à 19,02 $. Une légère hausse de cette valeur venait d’être observée, alors que le réseau social venait tout juste de répondre à une pétition sur Change.org demandant la suppression de la dernière mise à jour.

Aux alentours de 16 heures 50, alors que Kylie Jenner venait de publier son tweet, le cours de l’action a commencé à baisser, jusqu’à atteindre une chute de 6 % le 22 février. Cette baisse correspond à une perte d’environ 1,5 milliard de dollars pour l’entreprise.

L’action était déjà en baisse

Malgré tout, il convient probablement de nuancer l’impact du tweet de Kylie Jenner sur le cours de l’action de Snapchat : en effet, celui-ci était déjà en baisse au cours de la semaine précédente. Outre la pétition sur Change.org, d’autres influenceurs comme le YouTubeur Marques Brownlee ou la star Chrissy Teigen avaient déjà critiqué l’application.

Par ailleurs, l’entreprise a publié le 21 février son rapport annuel « K-10 », rédigé sous l’égide de la Securities and Exchange Commission (SEC), l’organisme fédéral américain chargé de réglementer les marchés financiers. L’application y détaillait les risques auxquelles elle était confrontée en tant qu’entreprise, incluant sa dépendance à l’égard de Google et la compétition de son service avec des sociétés comme Facebook.

Sollicité par nos confrères de Mashable, un porte-parole de Snapchat n’a pas souhaité commenter le tweet publié par Kylie Jenner. Cependant, quelques minutes après sa première publication, la star a rédigé un nouveau tweet, dans lequel elle rappelle que Snapchat reste son « premier amour ».

Partager sur les réseaux sociaux