Le spécialiste du e-commerce japonais Rakuten prend le contrôle de la plateforme de change Bitnet. Il annonce aussi l’ouverture d’un laboratoire dédié à la chaîne de blocs (ou blockchain).

C’était prévisible. Après avoir investi dans l’entreprise à hauteur de 14,5 millions de dollars en 2014, puis accepté dans certaines boutiques les paiements en monnaie électronique à travers sa plateforme de change, Rakuten s’est finalement décidé à prendre le contrôle de l’intermédiaire spécialisé dans les bitcoins.

Le géant du commerce électronique au Japon a en effet mis la main sur Bitnet. En parallèle, le groupe a annoncé la création d’un laboratoire à Belfast (Royaume-Uni) qui aura pour rôle de travailler sur la chaîne de blocs (ou blockchain), qui est une technologie centrale dans le fonctionnement du Bitcoin.

bitcoin

La chaîne de blocs est une sorte de grand livre comptable transparent, qui mémorise l’historique de toutes les actions des utilisateurs. Chaque action est vérifiée par les autres parties du réseau, afin de s’assurer de sa validité et de son authenticité avant son inscription dans le livre de compte.

Cette technologie permet ainsi au Bitcoin d’exister et de fonctionnement sans avoir besoin d’un « cœur » pour réguler son fonctionnement, comme une banque centrale dans le cas d’une monnaie ayant cours légal. Rakuten lui souhaite se servir de ce procédé dans le cadre des transactions financières et du commerce électronique.

« Le nouveau laboratoire de Rakuten sera notre premier pas pour libérer le potentiel de la chaîne de blocs en vue de révolutionner la façon dont les transactions et le e-commerce sont conduits », a réagi Yasufumi Hirai, le vice-président exécutif, qui est tout à la fois CIO, CISO et chef du département technologique de Rakuten.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.