Peut-on suivre la tendance du zéro-gâchis alimentaire grâce à son smartphone ? Des applications mobiles permettent désormais de savoir où se trouvent les enseignes qui bradent leur invendus à prix cassés, ou de gérer sa propre consommation pour éviter de jeter des aliments.

Peut-on réduire le gaspillage alimentaire avec des applications mobiles ? Encore en gestation il y a quelques années, les startups qui veulent réduire le gâchis en trouvant une issue aux invendus commencent à se démocratiser. À l’image des cosmétiques dont les composants sont désormais analysés sous toutes les coutures par une poignée d’applications, un marché émerge pour éviter le funeste destin de nombreuses denrées alimentaires non consommées — un aller simple à la poubelle.

Face à la demande des consommateurs, plusieurs commerçants proposent désormais de brader les produits alimentaires invendus, pourtant consommables jusque dans les vingt-quatre heures suivantes. Mais encore faut-il savoir où les trouver. À cette fin, quelques entrepreneurs ont choisi de proposer, via des app mobiles, un intermédiaire permettant aux consommateurs de savoir où dénicher ces invendus. Plus rarement, vous pouvez aussi trouver des applications destinées à votre propre foyer, pour apprendre à consommer sans gaspiller.

Un marché encore limité, qui offre pourtant des perspectives intéressantes. Voici notre tour d’horizon de ces applications qui proposent de vous aider à en finir avec le gaspillage alimentaire au quotidien et à moindre coût.

Too Good To Go, les « paniers surprise »

Too Good To Go est une application facile à adopter (c’est d’ailleurs la plus efficace de notre sélection) : une fois votre compte créé, il suffit d’activer la géolocalisation pour se voir rapidement proposer une longue liste de commerces situés à proximité de l’endroit où vous vous trouvez. Chacun d’entre eux détaille, sur sa fiche, les types d’invendus qu’il est possible de récupérer, sous forme de « paniers surprise »  : leur contenu précis varie chaque jour, mais la description des enseignes est suffisamment claire pour que vous sachiez si vous allez plutôt repartir avec un sandwich, une salade, une quiche ou tout autre met.

Une fois la commande passée — à l’aide d’une carte bancaire ou via Paypal — il suffit de se rendre chez le commerçant à l’heure indiquée pour récupérer le repas-surprise. Un fonctionnement plutôt simple, qui permet de profiter par ailleurs d’une grande diversité de choix : avec 34 villes couvertes et 1600 commerces partenaires, Too Good To Go bénéficie d’un réseau plutôt intéressant. À noter que les clients peuvent aussi choisir de faire un don sur l’app, afin que les invendus soient collectés directement par les créateurs de l’app au profit des sans-abri.

Too Good To Go est disponible sur iOS et Android.

OptiMiam, le distinguo entre indépendants et chaînes

Présentée comme une app « gourmande et anti-gaspi  », OptiMiam ressemble à Too Good To Go en plusieurs points. De la même manière, l’application liste les commerçants qui se situent à proximité, pour savoir où se trouvent les invendus à récupérer. Néanmoins, OptiMiam fait la distinction entre les différents types de commerces, précisant s’il s’agit d’une enseigne indépendante, d’une chaîne ou de supermarchés. Au total, 700 commerçants font partie du réseau développé par OptiMiam.

L’application présente l’intérêt de signaler clairement le temps de trajet qui vous sépare des différentes enseignes. Par ailleurs, le pourcentage du rabais effectué sur l’invendu est précisé, ce qui vous permet d’estimer si vous faites ou non une bonne affaire. Par ailleurs, l’app incite à inviter ses amis, en offrant un repas gratuit à partir de cinq autres utilisateurs parrainés.

OptiMiam est disponible sur iOS et Android.

Zéro-Gâchis, le repère des supermarchés « responsables »

Pas besoin de créer un compte pour pouvoir utiliser cette application, qui se propose de cartographier les grandes surfaces « responsables », c’est-à-dire celles qui vendent leurs produits proches de la date limite de conservation à des prix cassés. Zéro-Gâchis ne permet pas seulement de connaître la liste des grandes surfaces qui pratiquent cette démarche, mais donne également la possibilité aux utilisateurs de l’app de signaler un magasin. À partir de 30 signalements pour une même enseigne, les créateurs de l’app prennent contact avec le magasin concerné.

En outre, certains vendeurs ont passé un partenariat avec l’app : les utilisateurs peuvent prendre connaissance de la liste des promotions du jour directement sur Zéro-Gâchis. Les démarques oscillent entre moins 30 à moins 70 % du prix des produits. Une fois le produit repéré en ligne, il faut se rendre en magasin, au sein duquel une zone marquée « Zéro-Gâchis » regroupe les invendus — en général, dans le rayon frais de l’enseigne.

C’est là que se trouve le bémol de ce système : il ne permet pas de commander le produit directement via votre smartphone Vous risquez donc d’arriver en boutique et de voir que le produit a déjà été acheté par un client plus rapide que vous !

Zéros-Gâchis est disponible sur iOS et Android.

Checkfood, la « jauge de péremption » de votre frigo

Sur Checkfood, ce n’est pas dans une enseigne ou un restaurant que l’app vous propose de vous rendre pour lutter contre le gaspillage alimentaire, mais directement dans votre frigo. L’application vous invite en effet à scanner les codes barres de vos produits, à renseigner leur date de péremption puis à les ajouter à votre placard virtuel. Grâce à une « jauge de péremption », vous pouvez alors suivre sur Checkfood le temps qu’il reste à vos denrées avant qu’elles soient périmées.

Quelques jours avant la date fatidique, votre smartphone vous adresse une petite alerte pour vous rappeler qu’il est temps de consommer cette tomate, ce jambon ou ce paquet de céréales. Si vous n’avez pas envie de manger l’aliment en question, Checkfood vous invite à faire une bonne action en faisant don du produit à des personnes plus démunies. L’application devrait s’étoffer prochainement avec la numérisation des codes barre des produits en amont, directement auprès des distributeurs — l’utilisateur n’aura donc plus besoin de scanner le code de ses produits.

Checkfood est disponible sur iOS.

Partager sur les réseaux sociaux