Le poids lourd de la grande distribution, Walmart, a déposé un brevet portant sur un concept de ballon dirigeable servant d'entrepôt pour faciliter les livraisons par drone.

Amazon, géant de la vente en ligne, et Walmart, poids lourd de la grande distribution, se font de plus en plus face sur le sujet de la livraison par drone. Alors que l’entreprise fondée par Jeff Bezos avait annoncé en 2013 un projet de transport par les airs, la chaîne de supermarchés américaine lui a emboité le pas deux ans après avec la même promesse.

La rivalité n’a pas cessé depuis : après qu’Amazon ait dévoilé fin 2016 son brevet concernant des entrepôts volants pour faciliter la livraison par drone, Walmart vient d’en déposer un pour à peu près la même chose, à savoir des « avions de transport rempli de gaz ». En clair, des ballons dirigeables chargés de colis.

Le brevet de Walmart donne quelques précisions techniques sur ce projet d’entrepôts volants. Ils devraient pouvoir se maintenir à une altitude allant de 150 à 300 mètres et fonctionner de manière autonome mais aussi, le cas échéant, être piloté à distance (mais alors, quid du risque de piratage ?). Plusieurs aires de lancement permettraient d’expédier plusieurs commandes en même temps.

Walmart ne lâche pas Amazon d’une semelle

L’enjeu est de taille, aussi bien pour Amazon que Walmart, puisqu’un tel système réduirait considérablement les coûts, notamment aux Etats-Unis, où des entreprises locales ou nationales sous-traitent la livraison jusqu’à l’adresse de destination. Une baisse des coûts et une rapidité d’exécution qui pourraient être des arguments redoutables pour les deux entreprises, alors que le e-commerce ne cesse de prendre une place importante dans le monde, avec 8,7 % des ventes dans le monde en 2016.

Reste à voir comment seront développés ces entrepôts volants, aussi bien du côté d’Amazon — qui ne donne pas beaucoup de nouvelles sur le sujet — que de celui de Walmart — qui n’a pas avancé de date butoir à son projet, lui non plus. Rien n’indique toutefois que ces projets aboutissent : nombreux sont les projets à exposer un concept sans qu’ils n’aboutissent sur rien de concret.

Il faudra encore attendre un petit peu avant de voir des zeppelins et leurs armées de drones au dessus de nos têtes. Toujours est-il que si l’un deux avancent sur le sujet, il y a de fortes chances pour que l’autre suive. Qui dégainera le premier ?

Partager sur les réseaux sociaux