Afin de tenter une démocratisation de la réalité virtuelle, HTC vient d'annoncer une baisse de prix de son casque, le Vive, pour l'Europe. Celui est désormais disponible pour 699 €.

Alors que la réalité virtuelle ne cesse de vouloir s’imposer sur le marché du jeu vidéo et du divertissement, sans un très large succès pour le moment, le prix des casques reste encore un frein majeur à sa démocratisation, en plus de l’absence d’expérience incontournable. Mais si les prix commençaient à baisser du côté de l’Oculus, c’est une autre marque qui a décidé de revoir ses tarifs à la baisse.

HTC, qui avait déjà fait un joli geste à l’occasion de l’anniversaire du Vive, vient d’annoncer une baisse de prix de son casque, afin de le rendre plus accessible : celui-ci passe ainsi à 699 € pour l’Europe — contre 899 € jusqu’à présent. Le prix a déjà été répercuté sur le catalogue de la Fnac.

« Notre objectif chez Vive a toujours été d’offrir le meilleur et le plus avancé des systèmes de réalité virtuelle et de piloter l’adoption du marché de masse pour la réalité virtuelle à travers le monde », déclare la présidente d’HTC Cher Wang, dans un communiqué de presse. Comme une manière de rappeler que son entreprise souhaite garder la main sur le marché et continuer à le guider.

Un mois après Oculus, HTC Vive baisse aussi son prix

Il faut dire que, d’après les statistiques de Steam, le HTC Vive représente 60 % des casques VR « haut de gamme » tournant sur Steam, avec une avance de 20 % sur son concurrent direct, l’Oculus Rift. Cela constitue en revanche seulement 0,23 % des joueurs de la plateforme.

Ce nouveau prix pour le kit de base du HTC Vive — comprenant deux stations de base à installer dans une pièce vide et assez grande pour capter vos mouvements, deux contrôleurs, le casque et ses câbles — est donc un moyen de garder une avance sur le reste des constructeurs. Une baisse de tarif qui n’enlève rien à l’essai gratuit de Viveport proposé avec le kit. L’app store d’HTC, fonctionnant avec un abonnement, permettra aux nouveaux joueurs de choisir jusqu’à 5 jeux par mois, en plus d’avoir accès aux expériences gratuites.

Des solutions moins coûteuses existent pour découvrir les promesses de la réalité virtuelle, comme le casque de la PlayStation — même si il n’offre pas autant de possibilités que le HTC Vive — ou le Gear VR, celui de Samsung, mais qui reste limité aux capacités de votre smartphone.

L’offre de HTC parviendra-t-elle à faire bouger les lignes ? Réponse pour les fêtes.

Partager sur les réseaux sociaux