D'après des informations officieuses, Facebook passerait à l'étape supérieure concernant son projet de production vidéo, avec la signature de plusieurs partenaires médias ainsi que la mise en œuvre de deux formats différents.

Entre Snapchat, Twitter et Facebook, se prépare la nouvelle guerre du contenu. Alors que le réseau social préféré des millenials travail avec NBC Universal, Discovery, ABC ou la NFL et que Twitter annonçait 11 partenariats différents, Facebook semblait à la traine, malgré une volonté ambitieuse et des partenaires connus. Selon des sources internes, le réseau social créé par Mark Zuckerberg passerait la seconde dans la production de contenu exclusif.

D’après Reuters, Facebook vient de signer des accords avec Vox Media, BuzzFeed, ATTN ainsi que Group Nine Media. Des partenaires ciblant la jeune génération, et amenés à soutenir le lancement d’une plateforme de streaming, avec deux formats qui seraient privilégiés.

Long en interne, court en externe

Toujours d’après des sources officieuses, Facebook favoriserait deux formats pour ses futures productions. D’abord un 20/30 minutes, scénarisé, que le réseau social produirait en interne et qui pourrait coûter jusqu’à 250 000 dollars par épisode. De l’autre côté, un format plus court, entre 5 et 10 minutes, réservé pour ses partenaires, avec un budget limité à une fourchette entre 10 000 et 35 000 dollars.

En terme de rémunération, les créateurs des différents contenus devraient percevoir près de 55 % des revenus issus de la publicité diffusée avant leurs productions. Celles-ci seront exclusivement diffusées sur Facebook pendant une période donnée, avant de pouvoir être exploitées par les créateurs, qui pourront aussi bien les diffuser où il veulent, voire revendre le format. En effet, le réseau social ne devrait pas posséder les œuvres ou programmes produits par ses services.

Si toutes ces informations attendent d’être officiellement confirmées — étant donné que les sources ont souhaité rester anonymes, au vu de la confidentialité des deals –, elles promettent une politique créative intéressante, qui vient s’ajouter à la future offre sport et esport déjà prévue. Aucune date de lancement de cette plateforme de streaming n’a été avancée.

Partager sur les réseaux sociaux