Apple vient d'obtenir un brevet qui propose une méthode pour contacter Siri même en cas d'environnement bruyant ou silencieux. L'idée ? Écrire à Siri plutôt que lui parler.

Imaginons la situation suivante : vous êtes dans un bar avec vos proches et il y a une telle ambiance que vous avez même du mal à vous entendre. Dans ces conditions, vous aurez toutes les peines du monde à formuler des instructions orales à l’assistant personnel de votre smartphone. Vous devrez soit vous isoler quelques minutes à l’extérieur, soit reporter ce que vous comptiez faire, soit vous passer de la dictée vocale.

Il existe exactement le même problème dans les endroits très silencieux, comme par exemple une bibliothèque. Si vous avez un peu de jugeote, vous ne sortirez pas votre téléphone pour utiliser à haute voix votre assistant personnel. Vous risqueriez sinon de déranger toutes les autres personnes se trouvant dans la salle et on pourrait bien vous raccompagner vers la sortie si vous persistez.

siri-texto-sms-imessage

Ces difficultés, les concepteurs d’assistants personnels ne les ignorent pas. En tout cas, elles n’ont pas échappé à Apple. Comme l’a remarqué le site Patently Apple, la firme de Cupertino a fait valider jeudi 11 mai un brevet déposé un an plus tôt portant justement sur une méthode permettant d’utiliser Siri — l’assistant personnel conçu par Apple — dans un environnement sonore contraint.

Comment ? En passant… par un échange écrit. En clair, au lieu d’utiliser la voix pour donner des instructions à l’assistant personnel, vous les transmettez en tapant du texte comme si vous écriviez un SMS. De cette façon, vous pouvez vous servir de Siri même dans un lieu très bruyant ou parfaitement silencieux. Siri vous répondra alors sous la même forme et vous pourrez compléter votre demande.

La solution envisagée par Apple peut également s’avérer très pratique pour les personnes sourdes, malentendantes ou ayant des difficultés d’élocution. Si vous ne pouvez pas bien entendre — ou pas du tout — ce que dit Siri ou si vous avez du mal à lui dire oralement une instruction, le mode d’interaction par écrit peut vous sauver la mise. Mais encore faut-il que le concept soit déployé.

Car on le sait, le fait qu’un brevet existe ne veut pas dire que l’entreprise qui en a le contrôle va introduire la méthode qu’il décrit dans l’un de ses produits. En tout cas, elle peut ne pas avoir lieu dans l’immédiat. Parfois, un dépôt de brevet peut n’avoir qu’une simple vocation défensive, au cas où un troll des brevets aurait dans l’idée de breveter la même idée et ensuite chercher des noises au reste de l’industrie.

Partager sur les réseaux sociaux