Samsung se lance sur le marché des applications mobiles dédiées au contrôle parental avec Marshmallow. En pariant sur la « gamification », l'application invite les enfants à poser leurs propres limites, pour obtenir des bons points transformables en cartes cadeaux.

Les applications mobiles de contrôle parental se multiplient. En mars 2017, Google lançait Family Link, un outil qui permet aux parents de surveiller en temps réel l’utilisation faite du smartphone par leurs enfants. En Grande-Bretagne, le projet Guardian Gallery propose de bloquer des photos jugées inappropriées pour de jeunes utilisateurs.

Toutes ces initiatives rencontrent un défi commun : il s’avère difficile de surveiller les enfants qui possèdent un smartphone sans leur donner l’image d’un contrôle parental répressif et punitif. Samsung, qui vient de lancer sa propre application dédiée, a souhaité contourner cet écueil en proposant sa version ludique du contrôle parental sur mobile. Baptisé Marshmallow, le service parie sur la « gamification » du contrôle parental.

Des bons points convertis en cartes cadeaux

Samsung Marshmallow

Marshmallow propose des fonctions habituelles, comme la limitation du nombre d’applications installées et de la durée d’utilisation du smartphone. La nouveauté du service développé par Samsung repose cependant sur un système de récompenses à l’attention des enfants : s’ils respectent les règles fixées par leurs parents, ils se verront attribuer des points.

Les enfants peuvent eux-mêmes définir leurs propres limites d’utilisation quotidienne du smartphone, en réduisant celles que leur ont imposés leurs parents. S’ils ne les respectent pas, ils perdent des points. Les points peuvent alors être échangés contre des cartes cadeaux, précise The Verge, valables chez Amazon, Best Buy et Google Play Store ; les parents doivent approuver l’accès à ces cartes pour que les enfants puissent les utiliser.

Comme le suppose le site Android Police, le nom de l’application s’inspire certainement d’une expérience conduite en 1972 à l’université de Stanford, le test du marshmallow. Des enfants s’étaient vu offrir un marshmallow. Au même moment, on leur avait indiqué que s’ils résistaient à l’envie de le manger tout de suite, ils en obtiendraient alors deux autres en récompense.

L’expérience avait conclu que les enfants qui acceptaient d’obtenir une gratification plus tard — en ne mangeant donc pas le premier marshmallow immédiatement — auraient plus de chances d’avoir une vie plus saine.

Marshmallow est disponible en téléchargement sur Android depuis le 1er mai 2017.

Partager sur les réseaux sociaux