Le support de Windows Vista est terminé. Après dix ans à entretenir le système d'exploitation, Microsoft a décidé de passer à autre chose. Les utilisateurs sont invités à migrer pour éviter de s'exposer à de futures menaces de sécurité.

Vous utilisez encore Windows Vista ? Alors il est plus que temps de mettre à jour votre ordinateur vers un système d’exploitation plus récent. En effet, l’OS n’est plus pris en charge par Microsoft depuis le 11 avril 2017, ce qui veut dire que toutes les brèches de sécurité qui seront découvertes à partir de cette date ne seront pas colmatées par l’entreprise américaine.

Évidemment, libre à vous de continuer à vous servir de Vista mais vous n’aurez plus aucun support. Microsoft s’est occupé du système d’exploitation pendant dix ans — il est sorti en février 2007 –, avec une phase de maintenance normale, qui s’est achevée en avril 2012, et une phase de maintenance étendue, qui vient de prendre fin. Entretemps, trois autres OS sont sortis : Windows 7, Windows 8 et Windows 10.

Plus aucune mise à jour

« Les clients Windows Vista ne recevront plus de nouvelles mises à jour de sécurité, de correctifs logiciels non liés à la sécurité, d’options de support assisté gratuit ou payant ou de mises à jour des contenus techniques. […] Le moment est venu pour nous, ainsi que pour nos partenaires matériels et logiciels, d’investir nos ressources vers des technologies plus récentes », explique l’entreprise américaine.

Seule exception, ceux et celles qui ont déjà installé Microsoft Security Essentials (l’outil n’est plus proposé aujourd’hui pour Vista). Dans ce cas, il sera possible «  de recevoir les mises à jour des signatures anti-programmes malveillants », mais « pendant une durée limitée ». La compagnie prévient toutefois que l’efficacité d’un antivirus, quel qu’il soit, est limitée quand l’OS ne bénéficie plus des derniers correctifs.

clavier
CC Erkan Utu

Les derniers correctifs pour Vista ont été apportés le jour de sa mise à la retraite. À partir de maintenant, il faudra croiser les doigts pour que les vulnérabilités soient trouvées le plus tard possible et qu’elles ne vous affectent pas — ce qui est un pari risqué. Il vaudrait mieux passer sur un Windows plus récent qui bénéficie encore d’un support de la part de l’éditeur américain.

La migration est d’autant plus recommandée que même les logiciels développés par des tiers sont progressivement abandonnés sur ce système d’exploitation. C’est le cas de la fondation Mozilla, qui prévoit de ne plus proposer de mises à jour pour Firefox sur Vista d’ici septembre, mais aussi de Blizzard, qui prévoit de faire la même chose : attention, ses jeux ne pourront plus être exécutés.

Si vous devez migrer, visez si possible l’OS le plus récent :

Windows 7 a déjà fini sa période de support standard (elle a pris fin le 13 janvier 2015) ; le système est en support étendu jusqu’au 14 janvier 2020. Pour Windows 8, la fin de sa maintenance standard se rapproche : ce sera le 9 janvier 2018, puis le 10 janvier 2023 pour l’étendue. Quant à Windows 10, les échéances respectives sont au 13 octobre 2020 et au 14 octobre 2025.

Partager sur les réseaux sociaux