Twitter déploie de nouveaux outils pour lutter contre les enquiquineurs qui sévissent sur le réseau social. L'un d'eux sert à masquer les notifications venant des comptes qui n'ont pas changé d'avatar depuis l'inscription, et qui sont donc restés avec la photo de profil symbolisant un œuf.

Vous l’aviez peut-être déjà remarqué : quand un nouvel utilisateur s’inscrit sur Twitter, le site communautaire lui attribue automatiquement une photo de profil représentant une sorte d’œuf blanc sur un fond coloré. Dans l’esprit du réseau social, cet avatar assez peu esthétique est censé être provisoire, le temps que le nouveau venu prenne ses marques et personnalise son compte.

Aujourd’hui, ces avatars par défaut jouent un autre rôle. Dans le cadre de ses efforts pour mettre fin au harcèlement qui sévit sur sa plateforme, la société vient de décider de s’en servir comme un critère de filtre contre les messages indésirables. Dans les paramètres des notifications, il sera désormais possible de masquer tous les messages venant de ces comptes dépersonnalisés.

oeufs-boite
CC Gabriela Kucerova

Visiblement, Twitter part du constat que ceux qui s’adonnent à des comportements abusifs n’hésitent pas à employer de nouveaux comptes — sans doute parce que ceux utilisés précédemment ont déjà été fermés à la suite de signalements — qu’ils ne prennent pas le temps de personnaliser pour continuer leurs exactions. Mettre une barrière à ce niveau constitue donc, de son point de vue, un bon filtre.

D’aucuns diront que l’obstacle peut être facilement contourné. Un trouble-fête ne mettrait pas bien longtemps à mettre en ligne un avatar au hasard pour continuer à tourmenter ses victimes. C’est pour cette raison que Twitter a imaginé un système à géométrie variable : la première barrière ne suffit pas ? Il suffit d’en rajouter d’autres, dont le contournement peut être bien plus long.

Outre l’avatar, les usagers peuvent demander de masquer les notifications de ceux qui n’ont pas vérifié leur adresse électronique ou leur numéro de téléphone. Avec ces réglages, les casse-pieds auront encore plus de mal à atteindre leurs cibles puisque il leur faudra passer par des adresses jetables ou changer de numéro de téléphone. Ce qui demande tout de suite un effort plus conséquent et donc peut les décourager.

Réduire au silence plus efficacement

« De nombreuses personnes nous demandaient plus d’options de filtrage pour leur notification et nous sommes ravis d’apporter cela à tous les utilisateurs de Twitter », se félicite le site sur la page présentant les nouveautés en matière de sécurité. « Nous avons également étendu la fonction « mute » qui vous permet d’éliminer certains mots clés, expressions ou conversations entières de vos notifications », ajoute-t-il

« Maintenant, vous pouvez masquer certains contenus de vos fils d’actualité et décider de la durée pendant laquelle ce contenu sera masqué – un jour, une semaine, un mois ou indéfiniment. Cette requête était très attendue  », poursuit Twitter. Il faudra toutefois patienter avant que ces changements soient effectifs ; ce sera une question de semaines, promet le site.

Twitter poursuit donc ses efforts contre le harcèlement en multipliant les actions destinées à faciliter la vie de ses membres. Depuis le début de l’année, la société a par exemple introduit une limite temporaire de diffusion des tweets, masqué plus efficacement les notifications des comptes bloqués, sanctionné les comptes qui insultent des élus et amélioré le filtrage, le bannissement et la recherche sécurisée.

À lire sur Numerama : Les bonnes résolutions de Twitter pour 2017 sont de vrais défis

Partager sur les réseaux sociaux