Twitter limite désormais pendant plusieurs heures la diffusion des tweets lorsque le comportement d'un utilisateur enfreint ses règles d'utilisation. Cette extension massive de la fonctionnalité « Masquer » pourrait permettre d'inciter les trolls à quitter le réseau social.

La fonctionnalité ne figurait pas parmi les 3 nouveautés annoncées par Twitter la semaine dernière pour lutter contre le harcèlement, mais elle pourrait bien devenir la plus efficace pour chasser les trolls qui minent la plateforme aux 319 millions d’utilisateurs actifs. Lorsqu’ils contreviennent aux conditions d’utilisation du réseau social, ils peuvent désormais subir une limitation de plusieurs heures qui rend leurs tweets seulement visibles de leur abonnés. Une manière de les rendre muets au plus grand nombre, dans la lignée de la fonction « Masquer l’utilisateur » réservée à un usage personnel.

Plusieurs utilisateurs ont ainsi reçu une notification de Twitter les informant de cette sanction : « Établir un environnement sécurisé pour permettre aux utilisateurs de s’exprimer librement est essentiel chez Twitter. Si nous détectons un comportement contraire aux règles d’utilisation, certaines fonctionnalités du compte sont limitées. Nous avons repéré un comportement potentiellement injurieux sur votre compte, par conséquent seuls vos utilisateurs pourront voir votre activité pendant le décompte établi ci-dessous. » Le compte à rebours s’enclenche une fois que la personne visée a cliqué sur le bouton « Continuer sur Twitter ».

Une limitation de 12 heures

L’utilisateur @Drybones 5 déplore ainsi d’avoir subi une telle limitation de 12 heures pour avoir utilisé par deux fois le mot « attardé ». D’abord dans un tweet critique à l’encontre du DLC payant de Zelda : Breath of the Wild puis en réponse à un autre utilisateur qui avait employé le mot en premier.

D’après les premiers retours des membres concernés, Twitter semble privilégier un délai de 12 heures, mais ce chiffre reste modulable : on peut logiquement supposer que la plateforme adopte un système gradué, où chaque nouvelle limitation sur un même compte prolonge la durée de la limitation. Une montée en puissance qui frustrerait l’utilisateur et l’inciterait à quitter le réseau social. Twitter a aussi pris en compte le possible soutien des abonnés au compte limité : leurs retweets des messages limités n’apparaissent pas non plus au reste de la communauté.

Selon un porte-parole de Twitter interrogé par BuzzFeed, la limitation n’est pas appliquée automatiquement à des mots-clé ciblés : l’équipe observe le comportement des utilisateurs pour déterminer s’ils contreviennent vraiment aux règles, afin d’éviter de les sanctionner à tort parce qu’ils se montrent simplement grossiers.

Cette fonctionnalité doit toutefois faire ses preuves : en début de semaine, quelques heures après avoir désactivé les notifications en cas d’ajout à une liste, Twitter a finalement fait machine arrière face au tollé des utilisateurs qui déploraient l’absurdité de ce changement. Le patron du réseau social, Jack Dorsey, est bien conscient que les expérimentations sont amenées à se multiplier : « Nous avons encore beaucoup de travail à faire. »

 

Partager sur les réseaux sociaux