Chez Numerama, il semble s'ériger en constante la fascination pour les bandeaux à porter durant le sommeil. Après le casque Dreem, nous nous intéressons à celui d'une mystérieuse équipe de Kickstarter qui nous promet un meilleur sommeil, et de plus beaux rêves...

La promesse faite par l’iBand semble plutôt osée : en plus d’améliorer votre sommeil grâce à des stimulis lumineux et auditifs, l’appareil pourrait améliorer la qualité de vos rêves en vous permettant de faire des rêves lucides. Or dit ainsi, avec une belle vidéo et des arguments plus ou moins scientifiques, le bandeau laisse littéralement rêveur…

Mis en vente sur Kickstarter, l’iBand s’approche légèrement du concept du Dreemun bandeau que nous avons testé, mais ce dernier pariait sur la diffusion de bruit blanc durant notre sommeil alors que l’iBand joue avec la lumière et le son.

Grâce à un bandeau connecté en Bluetooth à nos smartphones, le logiciel promet de mesurer notre sommeil et de nous informer sur sa qualité. Mais également de tenir compte des stades de nos sommeils, profond ou léger, grâce à trois capteurs : un pour les mouvements, un autre pour le rythme cardiaque et le dernier pour la température corporelle.

Grâce à ces différentes informations récoltées durant nos nuits, le bandeau et son logiciel prétend pouvoir connaître nos habitudes et nos réactions à différentes situations. Et de cette connaissance de nos nuits, l’iBand en tire des conclusions qui selon ses créateurs doivent permettre à la fois une amélioration de l’endormissement ainsi que du réveil, mais le bandeau promet aussi de nous ouvrir la porte des rêves lucides.

Rêverie lucide

Les rêves lucides sont des rêves que notre cerveau crée lors de nos sommeils paradoxaux dans lesquels nous sommes conscients de rêver, et que nous pouvons parcourir lorsque nous atteignons la limite, fine, entre éveil et sommeil. Nous sommes un peu sceptiques concernant les promesses de rêverie faite par l’iBand mais l’équipe assure qu’en apprenant nos habitudes, le bandeau peut nous permettre d’atteindre certains nouveaux états de conscience.

Le reste de l’équipement de l’iBand est plus prosaïque : une paire de haut-parleurs souples à caler sous son oreiller pour sonoriser notre nuit et des LED alignés sur le sommet du bandeau afin de stimuler notre cerveau en imitant certaines lumières comme celle de l’aurore lors de notre réveil (ce qui n’a pas vraiment d’effet, comme nous l’avons montré il y a un peu plus d’un an).

Enfin pour parfaire son statut pseudo-médical, l’iBand se réjouit d’avoir introduit des capteurs miniatures permettant d’approcher des pratiques de l’électroencéphalographie. Sommes-nous convaincus par le discours derrière l’iBand ? Bien moins que nous ne pouvions l’être lors de la présentation du Dreem, toutefois, sur certains des points les plus évidents de l’iBand nous ne pouvons que confirmer : la lumière du jour permet bel et bien de se réveiller. Sinon, nous aimerions tester assidûment pour vous en parler avec plus d’éléments et de certitudes.

À la conquête du sommeil

Toutefois, il est intéressant de voir qu’à la suite du casque Dreem, malgré sa production encore confidentielle, l’intérêt suscité est réel et entraîne de nombreux expérimentateurs. Le sommeil serait-il le nouveau continent immergé de la technologie ?

Partager sur les réseaux sociaux