Après un an de test aux États-Unis, Google étend à tous les utilisateurs américains la fonction « AI Overviews », qui résume la première page des résultats de son moteur de recherche avec l’intelligence artificielle. Les sites web, anciennement mis en avant, sont relégués à la seconde place.

Depuis plus de 25 ans, Google est le moteur de recherche le plus utilisé de la planète. Malgré quelques changements (comme l’intégration de nouveaux services), son fonctionnement a toujours reposé sur la même idée. On écrit des mots-clés, on lance la recherche et on se voit proposer plusieurs résultats sous la forme de sites web, qui peuvent plus ou moins répondre à nos attentes. Le SEO, pour Search Engine Optimization, est la pratique technique qui cadre et régit l’ordre des résultats.

Toute bonne chose a une fin, et l’émergence de l’intelligence artificielle générative pourrait causer la fin des moteurs de recherche dans leur forme actuelle (et, au passage, celle de nombreux sites). La fonction AI Overview, en test depuis 2023, va s’étendre à tous les utilisateurs aux États-Unis. Elle remplace les premiers liens suggérés, les plus visités, par un résumé généré avec Gemini, l’intelligence artificielle de Google.

Elle peut aussi organiser un périmètre de recherche complet : synthétiser plusieurs résultats, ajouter une carte Google Maps, des suggestions… et livrer ce produit fini directement à l’utilisateur.

Quelques exemples de recherches résumées par l'IA. Les pages apparaissent très loin en dessous.
Quelques exemples de recherches résumées par l’IA. Les pages apparaissent très loin en dessous. // Source : Captures Numerama

AI Overview : l’intelligence artificielle prend le contrôle du web

Prochainement, la recherche « Meilleure pizza à Paris » ne renverra pas vers plusieurs sites gastronomique, critiques culinaires ou blogs de passionnés qui ont méticuleusement, année après année, testé des centaines de restaurants. Même chose pour « comment faire une capture d’écran », qui ne vous suggèrera plus des sites d’astuce tech, rémunérant des équipes complètes pour accompagner l’adoption des nouveaux produits et services.

À la place, un module « AI Overviews », en haut de la recherche, proposera un résumé écrit de tout ce que disent les différents sites disponibles. Il mettra en avant des liens sous la forme de cartes, pour les personnes qui veulent approfondir ou vérifier la source. Si on descend un peu plus, on retrouvera la liste classique des sites web. Dans de nombreux cas, le résumé par IA devrait suffire à répondre à la question de l’utilisateur, qui n’ira pas cliquer sur la source qui a inspiré l’IA de Google.

Sans titre 2

À l’occasion de sa conférence I/O 2024, Google annonce que la fonction AI Overviews n’est plus un test réservé aux utilisateurs de sa plateforme Google Labs. Dès le 14 mai, tous les utilisateurs américains peuvent activer AI Overviews. Ils ne verront plus les résultats sous la forme de listes, mais un résumé par une intelligence artificielle. L’IA pourra aller plus loin et faire des sélections complètes d’items autour d’un thème, des images aux éléments Google Shopping en passant par Maps ou YouTube. L’idée est de fournir à l’utilisateur tout ce qui pourrait répondre à une requête complexe.

Voilà à quoi ressemble le résumé d'une recherche dans Google.
Voilà à quoi ressemble le résumé d’une recherche dans Google. // Source : Google

Selon Google, ce changement ne va pas enterrer les sites web. Le géant du web indique « que les liens inclus dans les aperçus AI obtiennent plus de clics que ceux apparus sous la forme d’une liste web traditionnelle pour la même requête ». Autrement dit, la bataille du SEO continue, mais avec moins de gagnants.

Les sites utilisés par Gemini pour répondre à une question seront ceux qui gagneront en audience, tandis que les articles qui apparaîtront trop bas dans la liste seront moins consultés. Google ne répond néanmoins pas à une question : comment l’IA génèrera une réponse si plusieurs sites ferment, faute de revenus ? On ne sait pas, à date, comment Google compte résoudre ce paradoxe.

Dans certains cas, Google suggèrera des liens sous la forme de cartes. Ce sont les sources de Gemini.
Dans certains cas, Google suggèrera des liens sous la forme de cartes. Ce sont les sources de Gemini. // Source : Google

D’ici la fin de l’année 2024, Google dit qu’un milliard de personnes auront accès aux recherches résumées par IA. D’autres pays profiteront également d’AI Overviews, même si certaines fonctions restent exclusives à l’anglais (comme la possibilité de personnaliser son résumé, avec un vocabulaire spécifique). Google prépare aussi un moteur de recherche pour vidéo, pour poser à Gemini une question sur un contenu animé.

Dans les prochains mois, OpenAI, le créateur de ChatGPT, pourrait lancer son propre moteur de recherche concurrent de Google. Avec son nouveau Google Search dopé à l’intelligence artificielle, le numéro 1 des moteurs de recherche anticipe ce changement. Bref, Google est, lui aussi, un moteur IA.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !