Quasiment identique esthétiquement (ce qui est une bonne chose) la nouvelle Google Pixel Watch 2 mise beaucoup sur une nouvelle puce plus puissante pour tourner la page des défauts de l’année dernière. On a hâte de la tester.

« Les premiers essais ratés, ça arrive à tout le monde… ». Dans notre test de la Pixel Watch paru l’année dernière, nous nous étions montrés particulièrement sévères envers la première montre de Google. Il faut dire qu’après des années d’attente, la patience des fans n’avait pas vraiment été récompensée. La marque avait tout misé sur le design, sans penser à l’expérience utilisateur. L’utilisation de la puce Exynos 9110, conçue en 2018, était un premier red flag : comment Google a-t-il pu sortir une montre moderne avec une puce aussi ancienne ? Sans surprise, la Pixel Watch était trop souvent lente et, la plupart du temps, n’avait pas assez d’autonomie pour boucler une journée sur une seule charge.

Annoncée en même temps que les smartphones Pixel 8, la nouvelle Pixel Watch 2 semble adresser directement le problème. De quoi, espérons-le, faire de la montre de Google un produit enfin réussi.

Quelles sont les nouveautés de la Pixel Watch 2 ?

Première bonne nouvelle, la Pixel Watch 2 coûte un peu moins d’argent que le modèle précédent. Comptez 399 euros pour la version Wi-Fi et 449 euros pour la version 4G, contre 379 et 429 euros l’année dernière. Google fait plus abordable qu’Apple (449 euros pour la Watch Series 9), mais un peu plus cher que Samsung (à partir de 319 euros pour la Galaxy Watch Series 6), même si les prix montent vite chez le Coréen.

Esthétiquement, Google assume un design « très similaire ». La montre ronde à l’écran incurvé fait son grand retour, toujours avec un diamètre de 41 mm (ce qui peut paraître petit). On reste sur de l’OLED compatible avec la technologie « always on », pour que le cadran reste affiché même quand la montre est éteinte.

La Pixel Watch 2 ressemble à la Pixel Watch 1. // Source : Google
La Pixel Watch 2 ressemble à la Pixel Watch 1. // Source : Google

Évidemment, la grosse nouveauté de la Pixel Watch 2 est son nouveau processeur « quad core » plus récent (il s’agit du Snapdragon SW5100, gravé en 4 nm et annoncé en 2022). Par rapport à la puce « dual core » de l’année dernière, il faut s’attendre à des changements colossaux. On a hâte de manipuler la Pixel Watch 2 pour les constater.

Côté autonomie, Google revendique une nouvelle fois 24 heures de batterie avec l’écran toujours allumé. Une promesse identique à celle de l’année dernière, mais que la nouvelle puce gravée en 4 nm nous laisse penser que c’est possible. L’an passé, la Pixel Watch utilisait une puce gravée en 10 nm… Pas besoin de vous dire que l’écart générationnel s’annonce fracassant.

La Pixel Watch intègre toujours plusieurs applications Fitbit. // Source : Google
La Pixel Watch intègre toujours plusieurs applications Fitbit. // Source : Google

Au menu d’autres nouveautés :

  • un capteur de température de la peau, notamment pour le suivi menstruel,
  • des électrodes CEDA, pour mesurer le niveau de stress (une technologie déjà présente chez les montes Fitbit, que Google a racheté). Elle surveille les réponses électrodermales, soit des réactions électriques sur la peau,
  • un nouveau système plus précis pour mesurer le rythme cardiaque.

La Pixel Watch 2 récupère évidemment toutes les autres fonctions de la Pixel Watch, comme son système d’exploitation Wear OS 4 (le même que chez Samsung). Parmi les nouveautés de cette année : Gmail, Google Agenda ou un Google Assistant capable de répondre aux questions sur la santé (« est-ce que j’ai bien dormi hier ? », par exemple).

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !