Un développeur a mis en ligne la première carte interactive 3D de la voie lactée, issue des données Gaia. Pour limiter la charge sur son serveur, la carte est automatiquement partagée en P2P par ceux qui l'explorent, grâce à la librairie WebTorrent.

Et si l’avenir du Web était dans le Peer-to-Peer (P2P) ? Alors que nous expliquions récemment comment Dailymotion prévoit d’utiliser un réseau P2P pour distribuer ses vidéos en direct, voici qu’un site web créé par un passionné d’astronomie démontre toute la puissance et l’intérêt des technologies de pair-à-pair qui peuvent être intégrées aux navigateurs web.

Le développeur Charlie Hoey, qui a déjà réalisé de nombreux projets liés à l’exploration de l’univers, vient de mettre en ligne la première carte 3D interactive de la voie lactée, issue des données publiées par l’Agence spatiale européenne (ESA). Cette dernière a en effet publié de très nombreuses données obtenues grâce au satellite Gaia lancé en 2013 pour cartographier avec une extrême précision plus d’un milliard d’objets de la galaxie, en estimant la distance qui les sépare de la Terre ainsi que leur vitesse propre. Mais rendre cette carte navigable sur Internet présentait un défi technologique et logistique de taille.

Tous les internautes qui regardent la carte se mettent automatiquement à la partager

En effet, même après un très gros effort de nettoyage des bases de données, Hoey n’a pu réduire qu’à 24 Mo le poids des données à télécharger pour explorer la voie lactée cartographiée par Gaia. Or s’agissant d’un développeur indépendant, il n’avait pas les moyens de s’offrir les services d’un hébergeur qui puisse dupliquer un tel volume de données sur un grand nombre de serveurs pour assurer leur disponibilité auprès de tous les internautes qui voudraient consulter la carte en même temps.

carte-univers
Visualisation des données du satellite Gaia.

L’astronome amateur a donc eu l’idée d’utiliser BitTorrent en exploitant la librairie WebTorrent. Grâce aux protocoles WebRTC reconnus par la plupart des navigateurs, tous les internautes qui regardent la carte 3D se mettent à la partager, sans même en avoir conscience. Si un seul internaute regarde la carte de la voie lactée, les données sont intégralement téléchargées sur le site. Mais si un autre internaute arrive, les données se mettent à être partagées entre les deux, et ainsi de suite. Plus les passionnés d’astronomie sont nombreux à venir consulter la carte, moins les serveurs du développeur sont sollicités, et plus la carte devient facile à charger. C’est tout l’inverse d’un site web traditionnel, c’est toute la puissance offerte par le Peer-to-Peer.

« Je ne voulais pas avoir à payer un CDN si ça devenait populaire, mais je ne voulais pas non plus que les gens aient une mauvaise expérience s’il y avait des pics de visiteurs. WebTorrent était en quelque sorte parfait pour éviter ça », explique Charlie Hoey à Torrentfreak.

L’idée du développeur, qu’il détaille ici avec de nombreuses autres précisions sur l’exploitation des données de la mission Gaia, pourrait faire école pour de nombreux autres projets nécessitant l’hébergement de grandes quantités de données.

En attendant, Hoey travaille déjà à une version en réalité virtuelle de sa carte 3D, grâce au protocole WebVR. Il suffira de s’équiper d’un casque HTC Vive, et flotter dans l’espace.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés