Samsung a annoncé l'acquisition de Viv, un assistant personnel intelligent inventé par les créateurs de Siri. Développée depuis quatre ans, Viv n'a fait l'objet que d'une seule démonstration publique, très contrôlée.

Alors qu’Apple avait acheté Siri, Samsung achète son successeur. La firme sud-coréenne a annoncé jeudi l’acquisition de Viv Labs Inc qui lui permet de mettre la main sur une technologie d’intelligence artificielle développée depuis 2012 par les inventeurs de Siri, et pour le moment jamais mise en service.

Selon le communiqué de Samsung, « Viv a développé une plateforme d’intelligence artificielle unique, ouverte, qui donne aux développeurs tiers la possibilité d’utiliser et de construire des assistants conversationnels et d’intégrer une interface en langage naturel dans des services et applications renouvelés ».

Le projet n’a jamais pu être testé dans des conditions normales et improvisées, ce qui est déterminant pour juger de sa réelle efficacité, mais son co-fondateur Dag Kittlaus en avait fait une démonstration plutôt convaincante (quoique scriptée à l’avance) lors d’une conférence Techcrunch en mai dernier.

On voit Viv capable de répondre à des requêtes syntaxiquement complexes (« Est-ce qu’après demain il fera plus de 30°C à côté de la porte du pont du Golden Gate après 17h ? »), et s’interfacer avec de multiples applications pour passer tout seul des ordres de commande de fleurs ou de réservations de chambres d’hôtel. C’est un véritable assistant personnel multi-plateformes qui rapproche davantage Viv d’un Facebook Messenger dopé aux bots, ou d’un Google Assistant.

Une part essentielle de son modèle consiste à fournir une API pour que les développeurs puissent développer leurs applications en utilisant le moteur de Viv pour s’interfacer à l’intelligence artificielle.

Samsung devra parvenir à fournir une IA qui s’adapte à l’utilisateur en l’absence d’un trésor de données personnelles

Samsung assure que l’acquisition de Viv devrait lui permettre d’en faire la clé de voûte d’une «  vision plus large de l’entreprise, consistant à fournir un écosystème ouvert basé sur l’IA à travers tous ses appareils et services ». La startup fondée par Dag Kittlaus, Adam Cheyer et Chris Brigham restera une filiale indépendante, et travaillera de concert avec la branche « communications mobiles » de Samsung.

Il faut donc s’attendre à voir l’assistant intégré sur les prochaines générations de téléphones Samsung Galaxy, avec un niveau de service très supérieur au médiocre S Voice proposé actuellement par le fabriquant. Toutefois le grand défi de Samsung et de Viv sera de parvenir à fournir une IA qui s’adapte à l’utilisateur en l’absence d’un trésor de données personnelles comme peuvent l’avoir Facebook ou Google. C’est aussi le défi auquel est confronté Apple avec Siri.

Le prix de l’acquisition n’a pas été révélé. Viv avait levé 30 millions de dollars lors de différents tours de table successifs.

viv

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés