Le constructeur Nissan profite de son savoir-faire dans les véhicules autonomes pour imaginer de nouveaux projets comme des chaises capables de se déplacer seules.

Nissan construit des voitures autonomes comme le reste de l’industrie automobile, mais pas seulement. L’industriel japonais a dans ses cartons quelques idées pour appliquer ce principe du déplacement sans assistance humaine à d’autres projets, comme… les chaises.

C’est ce que révèle un clip publié sur la chaîne YouTube de la firme, dans laquelle on peut voir à quoi serviraient concrètement des chaises autonomes. Elles permettent de faciliter l’attente avant d’entrer quelque part ou bien de se mouvoir sans effort au cours d’une visite, comme un musée ou un parc.

Le principe de la chaise autonome dans les situations présentées par Nissan a du sens dans un pays comme le Japon, qui est confronté à une population vieillissante, qui peut avoir du mal à se déplacer ou s’épuiser à force de rester debout pendant trop longtemps.

Nissan avait déjà présenté son idée de chaise autonome en début d’année, en mettant en scène une salle de réunion dans laquelle les chaises étaient éparpillées. Les sièges, alors programmés pour réagir en cas de claquement des mains, se sont montrés capables de se ranger automatiquement sous la table.

La technologie incluse dans ces chaises emprunte un peu à la voiture autonome, comme le système de bord ProPilot. Conçu par Nissan, il est par exemple intégré dans le monospace Serena avec conduite semi-autonome et dont la vocation est de figurer sur de plus en plus de modèles de la compagnie, ainsi que chez Renault.

Les chaises sont dotées d’un capteur de proximité pour repérer se repérer entre elles et les maintenir en ordre. Elles sont aussi équipées d’un détecteur de pression pour savoir si une personne est assise. Des bornes sont requises à certains endroits pour aider les chaises à bien se repositionner.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés