Moins d'une semaine après la sortie de Pokémon Go, des joueurs se mobilisent pour réclamer une version du jeu qui fonctionne avec les smartphones équipés d'un processeur Intel.

Impossible d’y échapper si vous étiez sur Internet ces jours-ci : Pokémon Go est enfin sorti sur Android et iOS. Enfin plus exactement, le jeu est disponible officiellement aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Australie. Pour les autres pays, il faut se montrer un peu rusé et mettre les mains dans le cambouis pour installer l’application Pokémon Go sur son smartphone.

Malheureusement, tout le monde ne peut pas profiter de Pokémon Go même en passant par l’astuce du fichier APK. En effet, deux obstacles sont susceptibles de se dresser devant vous.

Des soucis logiciels…

Le premier est d’ordre logiciel : il faut posséder la bonne version d’Android. Seules les branches 4.4 (KitKat) à 6.0.1 (Marshmallow) sont prises en charge par Niantic, le studio qui s’occupe du développement. Ce sera aussi le cas de la prochaine mouture, Android 7 (Nougat), mais uniquement lorsqu’elle sera prête. Android Nougat doit être proposé au téléchargement au cours du troisième trimestre 2016.

Cette contrainte n’est pas insurmontable.

En premier lieu, votre téléphone est peut-être éligible à une mise à jour Android qui lui permettra d’accéder à une version plus récente du système d’exploitation. Ensuite, si ce n’est pas le cas, vous pouvez passer par CyanogenMod : cette version customisée d’Android peut être une bonne solution si jamais le fabricant de votre smartphone n’a plus l’intention de mettre à jour Android.

À lire sur Numerama : Nous avons testé Pokémon Go  : un jeu cheap, fun et chronophage

…et des soucis matériels

Le second est d’ordre matériel : si vous avez un smartphone utilisant un processeur Intel, comme l’Asus Zenfone 2, impossible d’utiliser le jeu en réalité augmentée : vous pourrez peut-être l’installer, mais la séquence de lancement s’arrêtera sur un écran gris après l’affichage des crédits. Cette incompatibilité est connue de Niantic : elle est mentionnée dans ses pages d’assistance.

Pour l’immense majorité des utilisateurs, cet obstacle est infranchissable.

À moins d’être un bidouilleur exceptionnellement génial qui parviendrait à remplacer lui-même le processeur par un modèle compatible, par exemple issu de la marque Snapdragon, la seule solution est tout simplement… de changer de smartphone pour en prendre un qui dispose des bonnes caractéristiques techniques. Pas évident quand on connaît le prix des smartphones.

pokemon

Pétition et réclamation

C’est dans ce contexte que des joueurs, frustrés de ne pas pouvoir eux aussi partir à la chasse des petits monstres de Pokémon, ont décidé de lancer une pétition sur Change.org pour exiger de Niantic le développement d’une version du jeu qui puisse être utilisable sur un mobile ayant un processeur Intel. À l’heure où nous rédigeons ces lignes, plus de 22 500 signatures ont été collectées.

Sur Twitter, Niantic est aussi sollicité. Plusieurs joueurs ont directement interpellé l’éditeur en lui demandant de concevoir sans tarder une version du jeu qui marche avec leur mobile. Mais pour le moment, Niantic n’a pour le moment pas laissé le moindre signe que cela sera le cas : le studio se contente de répondre à d’autres messages, sans tenir aucun compte de ces sollicitations.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés