PayPal annonce que les applications pour Windws Phone, BlackBerry OS et Amazon Fire ne seront plus actives après le 30 juin. Le service de paiement se concentrera sur Android et iOS exclusivement.

PayPal fait le choix du pragmatisme. Pleinement conscient du fait que le marché du smartphone est dominé essentiellement par deux acteurs, Google (Android) et Apple (iOS), le service de paiement en ligne américain a pris la décision de ne s’occuper que de ces systèmes d’exploitation.

La réorientation des ressources de l’entreprise a été confirmée dans un billet de blog publié mercredi. Les clients de PayPal qui utilisent une plateforme différente doivent se faire une raison : le 30 juin 2016, il ne sera plus possible d’accéder à leur compte depuis l’application.

PayPal app
L’appli PayPal

Sont concernés ceux passant par Windows Phone, BlackBerry OS et Amazon Fire. PayPal précise toutefois que ces utilisateurs conservent la possibilité de se connecter au site en passant par sa version web mobile, par exemple via Internet Explorer et Edge dans le cas de Windows Phone.

Une incertitude demeure toutefois sur les intentions à moyens termes de PayPal. Dans le cas de BlackBerry OS et Amazon Fire, l’entreprise explique simplement qu’au-delà du 30 juin, l’application ne sera plus utilisable. Pour Windows Phone, il est simplement question de l’arrêt de l’application actuelle de PayPal. Faut-il s’attendre à la publication à venir d’une toute nouvelle mouture ? Impossible à dire.

La décision prise par PayPal rappelle celle de WhatsApp. Début mars, l’application mobile appartenant à Facebook a fait savoir que le support de certains systèmes d’exploitation cessera d’ici la fin de l’année, justifiant sa décision par la dégringolade de la part de marché et l’obsolescence de certains OS.

Accès par web mobile

Indirectement, le choix de PayPal illustre le rapport de force qui est apparu entre les applis mobiles et le web. Alors que les technologies du web (HTML5, CSS et JavaScript) devaient être une boîte à outils commune permettant de construire un accès universel, qu’importe le système d’exploitation ou le navigateur, ce sont les applications fermées qui ont fini par prendre l’ascendant, au grand regret du père du web.

En théorie, il ne devrait y avoir aucune raison pour que les utilisateurs de BlackBerry OS, Windows Phone et Amazon Fire s’alarment à l’idée de devoir basculer sur la version web mobile de PayPal, puisque l’accès au compte sera maintenu.

Mais le fait est que les applis mobiles ont transformé radicalement l’usage des mobinautes en quelques années, au point qu’ils sont totalement accoutumés à ces dernières et pas au web. Il est finalement assez paradoxal — et même regrettable — que ce qui aurait dû être la norme risque d’être perçue comme un handicap qui risque fort de pousser les clients BlackBerry OS, Windows Phone et Amazon Fire à migrer tôt ou tard sur un smartphone Android ou iOS.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés