WhatsApp annonce que le support de certains systèmes d'exploitation prendra fin d'ici la fin de l'année. L'application justifie cette décision par la dégringolade de leur part de marché et leur obsolescence.

Vous avez conservé précieusement votre ancien smartphone, que vous utilisez toujours pour communiquer avec vos proches ? Si c’est le cas, vous devrez bientôt faire une croix sur WhatsApp. L’application de messagerie instantanée, qui est détenue depuis 2014 par Facebook, a en effet l’intention de se détourner de certains systèmes d’exploitation, jugés obsolètes ou devenus marginaux.

Car les années passent, les modes changent et les goûts évoluent. Ce qui était tendance au moment de la sortie de WhatsApp en 2009 ne l’est plus forcément aujourd’hui. En matière de téléphonie, le rapport de force entre les principaux industriels a incroyablement évolué en l’espace de sept ans. Nokia et BlackBerry dominaient le marché. Aujourd’hui, Google et Apple sont au sommet du secteur.

WhatsApp
Il faudra changer de téléphone pour continuer à utiliser WhatsApp.

« Lorsque nous avons lancé WhatsApp en 2009, […] près de 70 % des smartphones achetés à l’époque avaient des systèmes d’exploitation BlackBerry et Nokia. Les systèmes d’exploitation mobiles offerts par Google, Apple et Microsoft (qui représentent 99,5 % des ventes aujourd’hui) représentaient moins de 25 % des ventes d’appareils mobiles à l’époque », constate WhatsApp.

Par conséquent, le support de certains systèmes d’exploitation, qui était pertinent il y a plusieurs années, ne l’est plus forcément en 2016. Aussi l’entreprise a-t-elle pris la décision d’arrêter de mobiliser des ressources pour certaines plateformes. Pour les utilisateurs, cela signifie qu’ils n’auront plus la moindre mise à jour après une certaine date et ne pourront pas compter sur une assistance de la société.

Sont concernés :

  • BlackBerry, BlackBerry 10 inclus
  • Nokia S40
  • Nokia Symbian S60
  • Android 2.1 et Android 2.2
  • Windows Phone 7.1

Afin de ne pas précipiter les choses, WhatsApp indique que ces plateformes, qui n’offrent pas les mêmes fonctionnalités et ne bénéficient pas des mêmes capacités que les OS les plus récents et les smartphones actuels, ont encore quelques mois devant elles avant de tirer leur révérence.

Le service note en effet que l’assistance de WhatsApp Messenger cessera fin 2016 (la date précise n’est pas connue). Dans ces conditions, il recommande d’envisager d’acquérir sans trop tarder un nouveau téléphone, avec Android, iOS ou Windows Phone, si les utilisateurs veulent pouvoir continuer à se servir de l’application de messagerie instantanée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés