Apple vient de déposer un brevet qui pourrait rendre les prochains iPhone waterproof grâce à un élastomère auto-réparant.

Rappelez-vous : Apple n’avait pas jugé opportun de communiquer sur le sujet n’ayant probablement pas passé les certifications nécessaires, mais les iPhone 6S ont une bonne résistance à l’eau. Pour autant, ils ne sont pas waterproof : s’ils ne devraient pas subir de dommage trempés dans l’eau quelques secondes et si certains composants sont entourés de matériaux waterproof, l’ensemble de l’appareil présente encore beaucoup d’ouvertures qui permettraient à l’eau d’abimer ses circuits. Mais peut-être plus pour longtemps.

Apple vient de déposer un brevet qui permettrait de boucher tous les ports d’un appareil avec un matériau intelligent, et plus précisément, un matériau qui se reconstruit tout seul. Il s’agirait d’une sorte de résine complètement invisible pour l’utilisateur qui boucherait l’entrée d’un port audio ou Lightning et qui se briserait pour laisser passer un connecteur. Une fois le connecteur retiré, l’élastomère pourrait alors se reconstituer et reformer une coque d’imperméabilité autour du port.

skitch 2
Le processus de réparation de l’élastomère en image

La solution décrite dans le brevet présente plusieurs avantages par rapport à ce qui se fait sur les smartphones waterproof actuels. Côté utilisateur, elle permet de ne pas avoir de cache fragile à enlever et à remettre sur les ports : ils se détériorent plutôt vite et s’ils sont mal logés, l’appareil risque de prendre l’eau. Côté constructeur, une telle solution pourrait être bien moins coûteuse qu’un traitement de l’appareil entier avec des revêtements hydrophobes qui repoussent l’eau. Reste à savoir, si Apple l’utilise dans un de ses prochains iPhone, combien de fois un tel matériau peut se recomposer avant de s’user.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés