En pleine tournée consacré à leur dernier album, A Head Full of Dreams, le groupe anglais Coldplay va voir l'un de ses concerts diffusé en live et pour casque de réalité virtuelle le 17 août prochain. Une initiative de Samsung et Live Nation, producteur de la tournée.

La réalité virtuelle, si elle s’installe doucement dans les foyers occidentaux, n’est pas (encore) un succès incroyable et populaire. Le jeu vidéo l’a très vite adopté, le cinéma s’y attaque tranquillement, et la musique aussi, avec notamment les envies de Boiler Room ou bien la société Live Nation.

On retrouve cette dernière à la production de nombreuses tournées, dont celle du groupe Coldplay, intitulée A Head Full of Dreams Tour. En partenariat avec Samsung Electronics America, Live Nation va ainsi proposer la retransmission live en réalité virtuelle de leur date au stade Soldier Field de Chicago le 17 août prochain.

Une tête pleine de rêve… avec un casque

L’expérience sera disponible pour tous les possesseurs de Samsung Gear VR à travers le service Samsung VR. « Grâce à notre ensemble matériel et plateforme VR leader sur le marché, nous sommes ravis d’offrir aux propriétaires de Gear VR l’accès à des expériences 360° et du divertissement haut de gamme, immersif et en direct  » déclare le vice-président du contenu et des services de la branche américaine de Samsung, Michael Schmier.

La septième tournée de Chris Martin et ses collègues est un succès considérable depuis ses débuts, en mars 2016. D’après le magazine Billboard, avec près de 5 millions de places vendues partout dans le monde, c’est la cinquième plus grosse tournée de tous les temps. Celle-ci s’achèvera en novembre 2017, pour fermer le chapitre A Head Full of Dreams et certainement repartir sur un nouvel album.

Live Nation — qui produit l’intégralité de la tournée — et Samsung s’offrent ainsi, avec la retransmission du concert de Chicago, un joli défi technique et un moyen de prouver l’intérêt et la réussite de leur technologie. Si la démocratisation des casques VR se fait plutôt lentement, ce type d’arguments pourrait pousser un peu plus à l’obtention de matériel de réalité virtuelle.

Partager sur les réseaux sociaux