Chaque année, ou presque, les serveurs de HBO tombent dès les premières diffusions de Game of Thrones. La série la plus importante des États-Unis a trop de fans pour l'infrastructure du network. Dans l'Hexagone, l'emballement des fans fait également tomber les serveurs d'OCS, le service qui diffuse la série.

Mise à jour à 16h  : Selon les techniciens d’OCS, la situation est définitivement revenue à la normale ce mardi.

Celui qui ignore l’importance majeure de Game of Thrones est condamné à se la voir rappeler par les faits : un véritable déluge culturel qui s’installe tout l’été, répandu par des millions de fans et trustant les Unes. Pour des raisons diverses, le show de HBO a créé en France comme aux États-Unis une communauté de fans très fidèles et particulièrement impatients. Et chaque été, avec le retour des Targaryen et des Stark à l’écran, viennent les pannes de service de HBO aux États-Unis… et d’OCS en France.

Une nuit courte pour OCS

Ce dimanche, à 3h en France, était diffusé le tout premier épisode de la saison 7 : Dragonstone. Mais dès lors, les problèmes sont apparus : surcharge des serveurs, demande excédant l’offre et bugs à répétitions.

Plusieurs fans qui s’abonnent au service seulement pour la série remarquent que l’accès aux inscriptions au service par abonnement sont lentes — quand elles ne sont pas inaccessibles. Et ce, dès dimanche soir.

« Faites donc quelque-chose pour sauver OCS chère Daenerys de la Maison Targaryen,
Reine de Meereen, des Andals, de Rhoynar et des premiers hommes. »

La suite ne fait que s’empirer. Du côté des États-Unis, HBO a accueilli pas moins de 10 millions de téléspectateurs avec Dragonstone, un record. En France, OCS ne communique pas sur ses audiences mais du côté du service, on explique : « Pour nous aussi, c’était une soirée inédite. Avant 3h du matin, nous étions déjà victime de notre succès.  »

L’équipe technique d’OCS passera « la nuit sur le pont, tout le monde était mobilisé pour faire fonctionner les serveurs.  » Mais l’affluence est intenable et les serveurs sombrent. À 3h, heure fatidique, le live fonctionne mais les replays sont à la ramasse.

Au beau milieu de la nuit, il y a suffisamment de fans de Jon Snow pour planter le service Orange. La folie Game of Thrones dans toute sa splendeur, en somme. Acculée, l’équipe technique passe sa soirée à tenter de rafistoler l’infrastructure. Le lendemain, la course n’est pas finie : les serveurs sont encore fébriles et le pic d’affluence est encore à venir.

Selon nos observations, la chaîne procèderait alors à des modifications techniques et essaierait d’alléger le poids des demandes sur son système. Une tactique nécessaire pour tenir le service mais qui entraîne par la suite d’autres bugs dont des déconnexions intempestives pour certains abonnés, notamment ceux ne passant pas par une box ou un opérateur. Entre temps, la marque a assuré sur les réseaux sociaux avoir pris ses dispositions pour faire fonctionner son service, mais les derniers bugs irritent les internautes.

Game of Thrones
« Laissez-moi voir cet épisode ! »

Dans la nuit de dimanche à lundi, certaines versions de l’épisode ont été retirées des serveurs. Il semblerait que la version multilingue ait été imposée (il parait que les voix françaises sont hilarantes) ou retirée en fonction des utilisateurs. De notre côté, et les centaines de plaintes sur Twitter en témoignent, le service était encore étourdi par sa claque lundi soir. Les flux étaient lents et il fallait se reconnecter au service sur tous les appareils — sur une box comme la Shield, il fallait parfois réinstaller l’application plusieurs fois. Notons par ailleurs que tous les programmes en replay étaient concernés, même notre coup de cœur The Handmaid’s Tale qui n’avait pourtant rien demandé.

Chez OCS, les nuits ont été courtes : sur les réseaux sociaux, les fans ont été très véhéments avec le service. Dès lors, certains s’inquiètent : toute la saison 7 sera-t-elle marquée par des insuffisances techniques ?

Du côté d’Orange on balaye : la prise de conscience de la demande a eu lieu et l’épisode deux sera diffusé sans problème, nous promet-on. Espérons d’ici là que la série ne gagne pas encore des millions de fans, sinon, ce sont les serveurs qui vont finir par en vouloir aux Dragons.

Partager sur les réseaux sociaux