L'éditeur japonais Bandai Namco a annoncé l'ouverture, dès cet été, de salle d'arcade en réalité virtuelle. La première doit ouvrir dans le quartier de Shinjuku, à Tokyo, avant l'arrivée d'une autre « VR Zone » à Londres. On y trouvera notamment une version VR de Mario Kart.

Bandai Namco, réputé pour ses franchises cultes (Pac-Man, Tekken) et ses jeux vidéo adaptés de mangas à succès (Dragon Ball, One Piece, Naruto…) se lance sur le marché des salles d’arcade en réalité virtuelle.

L’éditeur japonais a en effet annoncé l’ouverture, le 14 juillet prochain, de la VR Zone Shinjuku, dans le quartier très fréquenté de Shinjuku, à Tokyo. Cette salle de deux étages proposera plus de 15 attractions en VR sur près de 60 m2, sans se concentrer exclusivement sur le jeu : on y trouvera aussi des films ou séries d’animation comme Dragon Ball Z — et la possibilité de faire ses propres Kaméhaméha — Ghost in the Shell, ou Evangelion. Et surtout une version arcade de Mario Kart, le titre culte de Nintendo, qui permet d’envoyer à la main des carapaces et autres peau de banane tout en pilotant son kart grâce à un volant.

Yoshiyasu Horiuchi, cadre chez Bandai Namco, a profité d’une conférence de presse pour affirmer les ambitions mondiales de la firme en matière de VR : «  Avec la VR Zone Shinjuku en guise de centre, nous souhaitons multiplier les VR Zones à travers le monde. » Loin de se limiter au Japon, l’éditeur compte en effet ouvrir un autre espace à Londres au cours du même été. Aucune précision n’a pour l’instant été apportée sur le type de casque disponible sur place mais on peut apercevoir un HTC Vive sur les différentes vidéos de présentation.

Un paiement à l’entrée puis à la « borne »

L’idée est de créer des salles d’arcade d’un nouveau genre, non seulement dans un pays où les espaces de jeu traditionnels restent populaires, mais — et c’est là le vrai défi — dans plusieurs coins du globe. Le tout dans un contexte difficile pour la réalité virtuelle, qui peine à décoller, alors que la réalité augmentée semble aujourd’hui avoir pris de l’avance parmi les priorités de différents géants de la tech, qu’ils s’appellent Facebook ou Apple.

Certains spécialistes, comme Christophe Renaudineau de l’université de Nantes, voient quant à eux le futur de la technologie passer par la réalité mixte.

La VR Zone Shinjuku sera ouverte jusqu’en 2019 : elle espère d’ici là attirer au moins 1 million de visiteurs. Ceux-ci devront dépenser 800 ¥ (un peu plus de 6 €) pour y entrer, sachant que chaque jeu coûte ensuite 1 2000 ¥ (9,7 €).

En France, la salle d’arcade en VR MindOut a déjà ouvert ses portes cette année avec un business-model — et des titres — bien différent(s) de l’initiative de Bandai Namco.

Partager sur les réseaux sociaux