Microsoft devrait très bientôt implémenter une fonctionnalité permettant de se faire rembourser simplement ses jeux dématérialisés achetés par erreur.

On devrait bientôt pouvoir obtenir le remboursement des jeux vidéo achetés sur les magasins en ligne Xbox et Windows qui ne donnent pas entière satisfaction, à l’image de ce qu’il est déjà possible de faire sur d’autres plateformes de téléchargement, comme Steam et Origin, et cela sans aucun effet négatif sur les ventes.

Un représentant de Microsoft a en effet confirmé dans les colonnes de Polygon que la firme américaine procède actuellement à une phase d’expérimentation auprès de certains membres du programme Insider. Bien évidemment, on ne pourra pas se faire rembourser tout et n’importe quoi, ni n’importe quand.

Le droit de se tromper

Les conditions d’éligibilité pour un remboursement intégral restreignent en effet les demandes à certains cas de figure. Comme dans le cas d’un achat effectué dans un magasin, les joueurs auront 14 jours pour se manifester et il ne faudra pas avoir joué plus de deux heures au titre concerné.

En outre, seul le jeu de base est couvert. Les DLC, Season Pass et autres extensions ne sont pas éligibles et l’application ou le jeu devra avoir été lancé au moins une fois pour être remboursé. Autre élément à prendre compte : attendre un jour après la sortie avant de pouvoir demander la restitution de son argent, en échange de la suppression du titre de sa ludothèque.

Gare non plus à ne pas faire n’importe quoi avec ce nouveau dispositif : Microsoft précise que certaines applications Windows 10 ne seront pas remboursables et il se réserve le droit de bloquer l’accès aux clients qui abuseraient de cette fonctionnalité. Le remboursement des jeux est une option sur laquelle devraient également se pencher Sony et Nintendo.

Car en autorisant les remboursements, le géant américain pourrait bien donner un petit coup d’accélérateur aux ventes dématérialisées. En effet, l’option permet, et c’est un sacré luxe, aux utilisateurs de se tromper et dont les incite à sortir des sentiers battus. Et de tomber peut-être sur une pépite vidéoludique qu’ils n’auraient pas découvert sinon.

Partager sur les réseaux sociaux