Elles ont des noms cryptiques, des sujets improbables et nous plongent dans l'intimité de vidéastes très amateurs : ce sont les vidéos à 0 vues de YouTube. Dans ce monde parallèle, on trouve de tout et surtout n'importe quoi : fragments de vie, miettes de mémoire et souvenirs embrumés se mêlent pour former une expérience déstabilisante.

«  Aujourd’hui, vous êtes un astronaute. Vous flottez dans l’espace, à plus de 160 kilomètres au dessus de la surface de la terre. Vous fixez votre hublot et voici ce que vous voyez. Vous regardez des personnes.  Vous saisissez des instants fugaces. »

C’est avec une introduction aussi mystérieuse que poétique que vous pénétrez dans le monde parallèle de Astronaut.io. Une expérience web fascinante développée par deux ingénieurs américains, Andrew Wong et James Thompson.

Ces derniers se sont intéressés à une tendance qui a la peau dure sur le web depuis quelques années : l’exploration sauvage et aléatoire des tréfonds de YouTube. Et les sites spécialisés dans la découverte de ces milliers d’heures de vidéos orphelines de tout public se multiplient, on parle de Petit Tube, ou encore de 0views et de UnderViewed.

vous saisissez des instants fugaces

Et chacun d’entre eux à sa propre méthode pour vous faire entrer dans cet univers peuplé de créatures trop réalistes pour être normales, et d’instants volés dans la vie d’internautes qui prennent YouTube pour leur album de famille.

Par ailleurs, si l’on s’intéresse au nom de vidéos téléchargées et qui ne rencontrent strictement aucun succès, on remarque que la plupart ont gardé les noms de code des appareils sur lesquels elles ont été tournées. Il devient alors quasiment évident que la plupart de ces vidéos n’auraient jamais dû se retrouver sur YouTube et que leurs auteurs n’ont peut-être même pas réalisé qu’ils mettaient leur vie privée en ligne.

Or, c’est dans cet interstice entre voyeurisme et exploration que se glisse Astronaut.io. Le site ne souhaite pas provoquer la moquerie ou le bashing de ces vidéastes amateurs sans succès mais seulement compiler des fragments de vie, de web, en une longue et interminable playlist. L’expérience est bien plus fascinante et émotionnellement riche que vous ne pourriez l’imaginer.

Sur la méthodologie de leur sélection, les fondateurs expliquent : « Ces vidéos viennent toutes de YouTube. Elles ont été téléchargés la semaine dernière et ont des noms comme DSC 1234 ou IMG 4321. Elles n’ont quasiment aucune vue. Elles sont anonymes, brutes, et jamais vues avant vous.  »

Sans aucun sens de la transition, Astronaut.io passe d’un sourire d’enfant qui fait ses premiers pas à un match de foot d’un lycée américain avant de s’attarder quelques secondes sur une course de luges entre gamins rieurs qui baragouinent un russe approximatif.

Compilant de manière infinie des fragments de la vie d’illustre inconnu en un long flux vidéo, le site finit par donner le vertige. Du haut de notre hublot qui surplombe la planète, l’agitation de ses humains sans noms ni identités finit par donner le tournis. Et pourtant, on en redemande quand soudain, nous faisons face à un spectacle de Noël en plein Belém, avant de voir un jeune Asiatique expliquer le sens d’un dessin qu’il vient de faire. Rien n’a de sens, la vie des inconnus défile à toute vitesse et l’on finit par ne plus rien saisir au milieu de ce spectacle ininterrompu. Alors on rêvasse, sommeil entrecoupé par des rires d’enfants ou des chants religieux dans une église slave.

Plus rien n’a de sens, et l’expérience continue, inlassablement, nous présentant des scènes dont l’extrême banalité est presque un défi tant nous pensions que la vie réelle n’avait plus prise sur le net. Les êtres humains sont des gens incroyables…

Oh tiens, nous venons de voir passer un sosie d’Elvis Presley.

Partager sur les réseaux sociaux