Bizarre mais technologique : la plateforme de recherche sur les sites de sex cam Megacam a désormais une fonctionnalité de reconnaissance faciale pour vous permettre de chercher quelqu'un qui vous ressemble pour une séance de sexe virtuel au mieux étrange.

Nous ne sommes pas certain de savoir si vous souhaitiez vraiment cette fonctionnalité, mais elle est désormais réelle : vous pouvez chercher et trouver un sosie sur de nombreux sites de sexe cam —  Chaturbate, Bongacams et LiveJasmin — grâce à Megacam. Le site promet avec une seule photo de trouver une personne qui vous ressemble plus ou moins et qui donne de sa personne sur un site de masturbation numérique. En réalité, si Megacam propose et argumente qu’il s’agit de trouver votre sosie, on voit bien qu’on à affaire à un système de machine learning qui semble pratiquer une reconnaissance faciale sommaire sur la photo que vous soumettez au moteur de recherche.

capture-decran-2016-09-23-a-17-01-25-2

Après quelques minutes, le service vous envoie un mail avec les personnes susceptibles de correspondre à la photo que vous lui avez communiquée. Avec des résultats plus ou moins pertinents. On imagine déjà que la fonctionnalité sera bien plus utilisée par des personnes désireuses de partager leur intimité avec, imaginons, une personne ressemblant plus ou moins à leur acteur fétiche.

Journalistes totaux, nous avons essayé le service pour mesurer ses capacités. Après quelques minutes, et beaucoup d’erreurs 503, nous avons fini par découvrir notre plus proche sosie s’adonnant à du sexe via webcam. Plus ou moins ressemblant.

camcoco

Les photos ne sont pas conservées par Megacam, qui les supprime après 24 heures et qui ne s’en sert que pour y appliquer sa reconnaissance faciale. A priori, les femmes ont (malheureusement ?) plus de chances de trouver une correspondance proche de leur visage puisque le panel de cam girls et plus important que celui des hommes s’adonnant à ces pratiques.

Rappelons tout de même que malgré l’illusion, les cam boys & girls ne sont pas tous et toutes personnes hédonistes qui profitent d’une plastique avantageuse, mais que beaucoup de ces jeunes gens sont exploités par un système dur et cruel qui se rapproche parfois du proxénétisme, voire de l’esclavagisme moderne. Si vous en doutez, nous vous invitons à regarder l’excellent documentaire Hot Girls Wanted disponible sur Netflix.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés