Si Sony et Microsoft ont manifesté de l'intérêt pour le jeu multi-plateforme, les deux sociétés n'affichent pas le même empressement à concrétiser cette piste. Sony a d'ailleurs listé plusieurs obstacles qui seront compliqués à franchir.

Encore improbable il y a quelques semaines, la perspective de voir les joueurs de la Xbox One affronter ceux ayant une PlayStation 4 au cours de la même partie en ligne est devenue vraiment crédible il y a quelques jours avec les déclarations successives de responsables officiant chez Microsoft et Sony. Un tel rapprochement serait un sacré changement dans la politique des deux entreprises, plus habituées à s’opposer sur le terrain vidéoludique qu’à coopérer.

Manette Xbox One
La manette de la Xbox One.

Mais est-ce que ce scénario se déroulera véritablement ? Cela reste à voir. Si Sony a, pour la forme, fait savoir qu’il n’était pas opposé à cette idée, histoire de ne pas faire preuve de mauvais esprit, tout en rappelant que la PlayStation supporte le jeu multi-plateforme avec le PC depuis 2002, une ouverture en direction d’un concurrent direct paraît beaucoup moins évident, en réalité. C’est ce qu’a tenu à rappeler Shuhei Yoshida, de façon à calmer les esprits sur le cross-platform.

« Parce que le PC est une plateforme ouverte, c’est beaucoup plus simple… Connecter deux réseaux fermés différents est bien plus difficile donc nous devons travailler avec les développeurs et les éditeurs pour comprendre ce qu’ils essaient d’accomplir », a glissé le président de Sony Computer Entertainment Worldwide Studios, dans des propos rapportés par Eurogamer. Et c’est loin d’être la seule facette du problème.

L’obstacle technique pourrait bien être le moins difficile à franchir

Shuhei Yoshida a listé quelques-uns des obstacles que Microsoft et Sony devront franchir. « Nous devons aussi regarder l’aspect technique — et l’aspect technique pourrait bien être la partie la plus simple. Nous devons aussi nous pencher sur les problématiques juridiques et de business ». Et en la matière, Sony et Microsoft n’ont pas du tout le même intérêt à se diriger vers le jeu multi-plateforme.

Au-delà de la question technique, Sony domine actuellement le marché du jeu vidéo avec la PlayStation 4. En tant que leader du secteur, le groupe japonais n’a absolument aucun besoin de s’ouvrir à la Xbox One.

sony-ps4
La PlayStation 4

Dit autrement, il n’a rien à gagner à permettre à un joueur possédant la console de son rival de jouer avec ses amis qui ont tous une PS4. Ce handicap n’est pas du tout le problème de Sony. C’est le problème de Microsoft, qui est en retard sur le plan commercial et qui pourrait avoir besoin de cet argument « de vente » pour montrer qu’avoir une Xbox One ne coupe pas de la majorité des joueurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés