Un entrepreneur a créé un bot qui mise en Bourse à chaque fois que Donald Trump poste un tweet agressif à l'encontre d'une entreprise. Les premiers essais de l'IA intitulée « Trump & Dump » s'avèrent concluants.

Sur Twitter, Donald Trump est bien connu pour réagir au quart de tour, dans un style souvent outrancier, aux critiques à son encontre comme aux décisions politiques ou économiques qui lui déplaisent. Une pratique déroutante qui a déjà causé plusieurs complications diplomatiques avec d’autres dirigeants depuis son investiture, lui qui continue à utiliser son compte personnel comme il l’avait promis.

« Tout le monde se demande comment gérer l’imprévisibilité des tweets de Trump » : c’est en partant de ce constat que Ben Gaddis, un entrepreneur américain à la tête de l’entreprise tech T3, a eu l’ingénieuse idée de créer un bot qui vend automatiquement — et au plus vite — les actions en Bourse d’une entreprise dès que celle-ci est visée par une attaque de Trump sur Twitter.

Gaddis a sérieusement commencé à travailler sur ce concept après avoir observé l’influence des tweets agressifs de Trump entre son élection et sa prise de fonction, notamment lorsqu’il a appelé à annuler la fabrication d’un futur Air Force One par Boeing début décembre ou, quelques semaines plus tard, à remplacer Lockheed Martin pour la fabrication de plusieurs avions de chasse. Deux attaques qui ont fait chuter leurs actions respectives.

Tweet positif ou négatif ? Telle est la question

L’intelligence artificielle (IA) nommée « Trump & Dump » parvient à identifier les tweets de Trump qui concernent un acteur de la Bourse. Elle évalue immédiatement si le message en question est positif ou négatif et revend potentiellement l’action selon le résultat de son analyse.

Mieux : toutes les sommes gagnées grâce à ces manœuvres sont reversées à une association de défense des animaux. Gaddis force ainsi le trait en affirmant : « Désormais, à chaque fois que le président Trump tweete, nous sauvons un chiot. »

Le bot doit encore faire ses preuves sur le long terme mais jusqu’ici, sur trois essais différents, il a réalisé deux gains importants et une légère perte. Le 5 janvier, « Trump & Dump »a réussi sa meilleure opération en Bourse  en pariant sur une chute des prix de Toyota seulement une seconde après la publication d’un tweet virulent de Trump contre le constructeur, auquel il reprochait de fabriquer ses voitures au Mexique. Pari gagnant.

Partager sur les réseaux sociaux