YouTube vient apparemment d’être bloqué à Pékin, et apporte une nouvelle poussée au manège de la censure qui ne cesse de tourner en Chine. Pendant que Blogger et Flickr se voient à nouveau réhabilités, RSS feeds et Skype subissent le blocage du gouvernement.

Cette nouvelle censure est d’autant plus étonnante qu’elle apparaît de manière exclusive dans la capitale sans aucune raison apparente, si ce n’est peut être la tenue du 17eme congrès du parti communiste. Et dire qu’Amnesty International a fait de la censure Internet son cheval de bataille pour l’année 2007 ; il y a encore du pain sur la planche…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés