C’est une bataille qui fait long feu entre Sony et les hackers. A chaque nouveau firmware le fabricant corrige les failles de sa PSP, puis les hackers en trouvent une nouvelle qui leur permet de revenir à la version 1.5, version dans laquelle ils deviennent capables d’exécuter des homebrews, des programmes « faits maison ».

La grosse nouvelle de la semaine, c’est ce « débriqueur » universel fonctionnant pour toutes les PSPs. « C’est le fruit d’années de recherches cachées et de développement par les plus grands hackers de la scène PSP réunis sous le nom de Prometheus Project. » se félicite la team dans un communiqué.

Ce débriqueur avait pourtant été volé à son insu et vendu à des prix exorbitants sur le marché noir, mais le groupe, qui déplore cette fuite, le promet gratuitement. La « boîte de Pandore » fonctionne grosso-modo de la manière suivante :

  • Vous lancez un programme sur une PSP autorisant les homebrew qui convertira la batterie standard de la PSP en batterie « jigkick ». Notez que vous ne pourrez plus utiliser la batterie normalement, il vous faudra donc en préparer une autre.
  • Vous lancez un programme pour générer l’image de Memory Stick du débriqueur, conçue à partir de l’eboot v1.5 (cela signifie que la version ne contient aucun fichier de Sony sous copyright).
  • Vous lancez quelques programmes sur un PC pour installer l’image prévue pour la Memory Stick.

La team aurait préféré attendre la sortie de la PSP Slim pour offrir ce débriqueur mais a été contraint de le sortir plus tôt que prévu afin de contrer le marché noir.

(merci Kanjusei pour l’info)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés