L’avocat militant chrétien Jack Thompson, qui milite pour une société aseptysée et livre une croisade contre la violence dans les jeux vidéo, la musique ou les films, a sauté sur l’occasion offerte par la massacre de Virginia Tech pour redire une nouvelle fois sa rage. « Mr Gates, votre société [Microsoft] est potentiellement responsable juridiquement du dommage causé à Virginia Tech« , écrit l’avocat dans une lettre ouverte à Bill Gates.

« Votre jeu [CounterStrike], un simulateur de meurtres, d’après des informations qui ont figuré dans le Washington Post, lui a appris à aimer tuer et comment tuer« , continue-t-il avant de provoquer plus encore le fondateur de Microsoft : « Mr Gates, retirez CounterStrike aujourd’hui-même, ou avons-nous besoin de plus de morts pour vous convaincre ? Virginia Tech a été le 11 Septembre des fusillades dans les écoles, et il apparaît que Microsoft est au milieu de tout ceci, de plus d’une façon« .

Dommage pour Jack Thompson, CounterStrike n’est ni développé, ni édité, ni distribué par Microsoft. L’information du Post liant Counterstrike et Microsoft à l’affaire ont été très vite corrigées par le journal, mais l’avocat a maintenu sa lettre ouverte sans réserve.

Peut-être sera-t-il soulagé d’apprendre qu’en fait, l’enquête n’a trouvé aucun lien entre Cho Seung Hui et les jeux-vidéo, et même que des témoignages ont affirmé que l’auteur de la tuerie ne jouait jamais aux jeux-vidéo.

Il faudra trouver un autre coupable. Allez, un petit effort….

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés