S’il suit la même stratégie en Europe qu’aux Etats-Unis, Apple ne devrait confier la distribution de son iPhone qu’à un seul opérateur de téléphonie mobile. S’il doit être pan-européen, l’opérateur ne peut être que Orange ou Vodaphone, en partenariat avec SFR (groupe Vivendi). Or SFR a dit ne pas s’intéresser à l’iPhone qui selon Jean-Bernard Levy, le président de Vivendi, « ne révolutionne rien ». Au contraire, le président de France Télécom Didier Lombard a montré un intérêt certain pour le baladeur téléphone d’Apple, et aurait passé une heure avec Steve Jobs à discuter de l’appareil. Aux Etats-Unis, seul Cingular distribue l’iPhone. Son grand concurrent Verizon a indiqué à la presse qu’il avait tout simplement refusé l’iPhone face aux prétentions financières d’Apple, qui demande une participation sur les forfaits souscrits et un contrôle sur la distribution et le support technique. L’idée d’un MVNO Apple est-elle totalement oubliée ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés