Alors que la première extension de Guild Wars 2 doit faire son apparition en octobre, ArenaNet a annoncé une modification substantielle de sa stratégie commerciale : le jeu est désormais gratuit dans sa version de base, avec quelques restrictions. L'extension, qui sera payante, permettra de débloquer entièrement les fonctionnalités du jeu.

Il y a du changement dans l'air pour Guild Wars 2. Sept mois après l'annonce de la première extension, Heart of Thorns, et trois ans après le lancement du titre, le studio de développement ArenaNet a décidé de revoir de fond en comble sa stratégie commerciale afin de le relancer. Ainsi, depuis le 29 août, l'accès au jeu de base est maintenant gratuit pour tout le monde

Attention, toutefois : cette nouvelle politique se limite bien au jeu de base. Il faudra bien payer pour profiter du contenu de Heart of Thorns. En effet, l'intention d'ArenaNet est de provoquer un appel d'air qui poussera les joueurs à acheter ensuite l'extension du MMORPG (elle est annoncée pour le 23 octobre et est d'ores et déjà disponible en précommande. Elle coûte 45 euros dans sa version standard).

Soucieux de ne pas léser les joueurs qui ont déjà acheté le jeu de base, mais aussi par crainte de voir une partie de sa communauté se soulever contre sa nouvelle tactique, ArenaNet a quand même prévu quelques limitations à la marge afin que le compte normal (qui est octroyé lors de l'achat du jeu de base (lorsqu'il était payant) ou de l'extension) soit plus attrayant que le compte gratuit.

Le détail des restrictions est indiqué sur le blog officiel.

COMPTE NORMAL VS COMPTE GRATUIT

Cela va du nombre d'emplacements pour les personnages au nombre de sacs que peut porter un héros, en passant par la vitesse de progression (des fonctionnalités requièrent un niveau minimum, comme la recherche de groupe), la participation sur certains canaux de discussion (avec parfois des délais d'attente entre deux messages), les transactions et l'envoi des items et de l'or.

ArenaNet admet bien volontiers que le compte gratuit peut être pénible à utiliser à la longue, mais le studio explique qu'il doit aussi tenir compte des risques de nuisance. "Nous devons nous assurer que les comptes gratuits ne seront pas utilisés pour nuire au jeu ou aux joueurs actuels (bot, triche, spam ou échange d’argent réel) tout en leur proposant une expérience Guild Wars 2 authentique".

Il n'est pas rare de voir un MMO changer de modèle économique au cours de son existence. On se souvient par exemple de la décision de supprimer l'abonnement mensuel pour The Elder Scrolls Online remplacé par un système de micro-transactions et un service premium. Mais l'on pourrait aussi mentionner Aion : The Tower of Eternity et Star Wars : The Old Republic qui ont emprunté un chemin similaire.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés