Déjà dotée de nombreuses fonctionnalités, l'application Messenger devrait bientôt proposer des parties de mini-jeux. Facebook discute avec des développeurs de jeux pour les intégrer à sa plateforme.

Lorsque Facebook a décidé d'arracher la messagerie interne de son application mobile pour en faire un programme autonome, le réseau social américain a pris soin d'étendre ses fonctionnalités au fil des mises à jour : ainsi, Messenger permet de payer ses amis, de transcrire des messages vocaux, de faire de la visiophonie ou encore d'interagir avec des logiciels tiers.

Selon The Information, la prochaine étape devrait être le support des jeux vidéo. L'idée ? Défier un ami dans une partie, tout en continuant de tchater avec lui dans une fenêtre de conversation.  Ilya Sukhar, le directeur produit responsable de la plateforme mobile, a confirmé l'existence de discussions avec des développeurs de jeux vidéo, sans toutefois en révéler la teneur.

En s'engageant dans cette voie, Facebook Messenger ne sera pas un précurseur. Certains se souviennent peut-être des mini-jeux qui existaient dans Windows Live Messenger  (ex-MSN Messenger) et qui permettaient d'affronter ses contacts tout en bavardant avec eux.

En mars, Facebook a annoncé lors de sa conférence F8 le lancement de Messenger Platform, un service qui permet aux usagers de Messenger d'enrichir leurs messages avec des contenus provenant d'applications tierces, incitant ainsi leurs interlocuteurs à les installer ces applications. Sans doute Facebook imagine-t-il un système similaire, avec des jeux à installer.

L'arrivée des jeux vidéo dans Messenger sera un atout pour Facebook, qui s'inquiète du désintérêt relatif des jeunes pour sa plateforme. Alors que d'autres services ont aujourd'hui les faveurs des adolescents, comme Snapchat, la mise en place d'une rubrique vidéoludique – dont le potentiel de séduction est bien connu auprès du jeune public – permettra de les fidéliser davantage.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés