Le créateur du design des iPhone et iPad a expliqué jeudi qu'il se sentait "volé" chaque fois qu'un concurrent s'inspirait trop ouvertement de ses créations.

Jony Ive, le responsable du design chez Apple, participait jeudi à une interview en public réalisée par Vanity Fair, à San Francisco. L'occasion pour un auditeur de poser une question sur la manière celui qui a dessiné les lignes de l'iPhone et de l'iPad vivait les imitations plus ou moins proches créées par des firmes concurrentes. Sans surprise, la réponse est dans la droite ligne de l'esprit de Steve Jobs, qui avait poursuivi Samsung pour avoir "copié" les angles arrondis de l'iPhone.

"Je ne le vois pas comme une flatterie", a ainsi répondu Jony Ive, qui accompagne chaque sortie d'un nouveau produit Apple d'une explication exagérément pompeuse sur les idées géniales du génial designer et de son équipe. "Je me dois d'être honnête. La dernière chose à laquelle je pense c'est de me dire "oh, c'est flatteur…", je pense pense à tous ces week-ends que j'aurais pu passer à la maison avec ma famille… je pense que c'est du vol et que c'est de la fainéantise", accuse-t-il en pensant à des entreprises comme le constructeur chinois Xiaomi, dont certains téléphones ressemblent énormément aux iPhone d'Apple.

Mais Jony Ive néglige le fait que la copie fait partie de l'art et de l'industrie, et qu'il n'y a pas d'art sans copie, ni d'inventions sans prédécesseurs. Il y a toujours eu des copistes qui poussent les créateurs à se renouveler sans cesse. La copie est paradoxalement l'oxygène qui nourrit le feu créatif. Elle oblige Apple à être sans cesse force de nouvelles idées.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos