Apple et Samsung vont prochainement se retrouver dans les tribunaux. Bien que les deux sociétés entretiennent des rapports commerciaux, cela n'a pas empêché le premier d'accuser le second d'avoir copié l'apparence de l'iPad et de l'iPhone lors de la conception de ses propres produits. Dans un communiqué, Samsung a rejeté les accusations de son concurrent.

Les plaintes dans le secteur de la téléphonie mobile se suivent et se ressemblent. Déjà englué dans diverses actions en justice aux États-Unis et en Europe, Apple vient d’entamer une nouvelle procédure devant les tribunaux américains. La firme de Cupertino accuse Samsung de s’être un peu trop inspiré de l’iPad et de l’iPhone pour concevoir ses propres produits.

La plainte, longue de trente-huit pages et consultée par le Wall Street Journal, compare notamment l’iPhone 3GS d’Apple, sorti en juin 2009, au Samsung Galaxy S i9000, commercialisé en mars 2010. Elle cherche également à démontrer des similitudes préoccupantes dans l’emballage des produits et dans les icônes des applications logicielles (musique, téléphone, SMS et contacts).

« Au lieu d’innover et de développer sa propre technologie et un style propre à Samsung pour ses smartphones et ses tablettes numériques, Samsung a choisi de copier la technologie d’Apple, son interface utilisateur et son style innovant » a critiqué la firme américaine dans sa plainte, accusant son concurrent sud-coréen d’avoir enfreint sans vergogne ses brevets.

Visuellement, les deux smartphones ont effectivement un look très semblable. Leurs angles sont par exemple arrondis et le dock inférieur comporte quatre emplacements pour des applications ou des fonctionnalités. Cette proximité entre les deux interfaces illustrent aussi la grande difficulté qu’ont les constructeurs à créer une interface radicalement différente mais qui reste pratique et efficace.

Dans un communiqué obtenu par l’AFP, un porte-parole de Samsung a assuré que l’entreprise allait répondre vigoureusement à la plainte déposée par Apple. Si les plaintes entre constructeurs sont courantes, l’affaire reste néanmoins très particulière puisque les deux entreprises entretiennent des liens économiques étroits. Samsung est un partenaire essentiel, fournissant en particulier des processeurs pour les produits d’Apple.

La plainte survient dans un contexte où Samsung apparaît comme l’un des principaux concurrents d’Apple sur le terrain des tablettes tactiles – avec le Galaxy Tab – et celui des smartphones. Le Galaxy S s’est ainsi remarquablement bien vendu dans le monde, avec 9,3 millions d’unités écoulées fin 2010. Samsung est également partenaire de Google pour le smartphone Nexus S, dévoilé l’an dernier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés