Google a mis en ligne ses dernières données concernant l'adoption d'Android et plus particulièrement le rapport de force entre les différentes versions en circulation. Android KitKat continue de gagner du terrain, mais les autres moutures résistent bien.

À intervalle régulier, Google publie des statistiques sur Android. L'entreprise américaine offre ainsi aux développeurs la possibilité de suivre l'évolution du système d'exploitation afin qu'ils puissent organiser la mise à jour de leur(s) application(s) en fonction de la popularité des versions de l'O.S. en circulation. La dernière mise à jour des données publiées par Google a eu lieu ce mercredi.

Sans surprise, la part d'Android 4.4 (nom de code : KitKat) continue de montée en puissance à mesure que les usagers enclenchent la mise à jour de leur terminal et que les constructeurs la mettent à disposition sur un nombre croissant de téléphones. Annoncée en septembre 2013, cette branche occupe désormais 13,6 % des mobiles qui se sont connectés au moins une fois à Google Play lors des 7 derniers jours.

Autrefois anecdotique, la présence d'Android 4.4 dans l'écosystème mobile est désormais significative même si elle demeure derrière les branches 4.1.x et 4.2.x, respectivement à 29 et 19,1 % de parts de marché. Cette version se rapproche néanmoins de la branche Gingerbread (qui regroupe les déclinaisons 2.3.3 à 2.3.7 de l'O.S.), puisque celle-ci ne pèse plus que 14,9 %.

Google indique que ses statistiques ne prennent pas en compte les mobiles ayant une version inférieure ou égale à Android 2.2, dans la mesure où la nouvelle mouture de la boutique Google Play n'est pas compatible avec celles-ci. Cependant, les dernières données en possession de Google (août 2013) montraient que l'ensemble de ces déclinaisons ne pesaient de toute façon pas grand chose (moins de 1 %).

Ayant le souci de limiter la fragmentation du système d'exploitation, c'est-à-dire le nombre de versions différentes d'Android en circulation, la firme de Mountain View a comme idée de forcer les constructeurs à adopter une version récente de l'O.S. lorsqu'ils lancent de nouveaux terminaux, quitte à brandir la menace d'un blocage de l'accès aux applications Google.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés