Désormais possession de Facebook, la société Oculus VR spécialisée dans la réalité virtuelle a évoqué ce que pourrait faire le réseau social avec sa technologie. Et pourquoi pas un jeu en ligne massivement multijoueur dans un monde virtuel, similaire à Second Life ?

Et si Facebook et son milliard de membres servaient de socle à un futur jeu en ligne massivement multijoueur (MMO) basé sur la réalité virtuelle ? C'est la perspective étonnante, quoique encore lointaine, qu'a tracée Brendan Iribe, le directeur général d'Oculus VR, une société américaine spécialisée dans ce domaine, lors d'une conférence TechCrunch Disrupt à New York.

Brendan Iribe, dont les propos ont été rapportés par The Verge, n'a pas déclaré qu'Oculus VR travaillait effectivement à la conception d'un métavers mêlant le réseau social et la technologie de réalité virtuelle. L'entreprise a d'autres dossiers plus urgents à traiter, à commencer par l'amélioration de son casque d'immersion Oculus Rift. Sans parler du récent bras-de-fer judiciaire qui s'est engagé avec Zenimax.

Cela étant, la priorité donnée à certains sujets n'empêche nullement Oculus VR de réfléchir à l'avenir de la réalité virtuelle et aux applications potentielles qui pourront en découler. D'autant qu'une intégration plus poussée avec Facebook est loin d'être une hypothèse aberrante, puisque le site communautaire a justement acheté Oculus VR pour environ 2 milliards de dollars.

Ainsi, les réflexions de Brendan Iribe donnent une indication de ce que pourrait éventuellement faire Facebook avec l'Oculus Rift. On peut supposer que ce métavers "MMO-Facebook" serait assez proche d'un monde virtuel en 3D à la Second Life. Contrairement à un MMORPG classique comme World of Warcraft, il n'y aurait pas d'aventures ; tout le sel de ce "jeu" résiderait dans les interactions sociales.

Facebook lui-même est disposé à prendre cette direction. Quelques semaines avant l'annonce du rachat d'Oculus VR, Mark Zuckerberg indiquait à l'occasion des dix ans du réseau social "qu'au cours de la prochaine décennie, la technologie va nous permettre d'ouvrir de nouvelles voies pour capturer et communiquer de nouvelles formes d'expériences".

À supposer qu'Oculus VR et Facebook se lancent dans cette aventure, on peut supposer que le métavers s'appuierait fortement sur les données personnelles des usagers et prendrait en compte leurs interactions sociales. Quant au casque Oculus Rift, il permettrait aux membres d'entrer dans le monde virtuel et de se confronter aux autres usagers, représentés alors sous forme d'avatars.

En se projetant dans le futur, quitte à fantasmer un peu en poussant l'idée beaucoup plus loin, Facebook et Oculus VR pourraient un jour présenter une expérience assez proche – à un niveau beaucoup plus modeste, bien sûr – de celle décrite dans la série américaine Caprica, où il est question d'un monde virtuel très réaliste et accessible avec des lunettes spéciales.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés