Ce mardi 4 février, Facebook célèbre ses dix ans d'existence. À cette occasion, la cheville ouvrière du réseau social, Mark Zuckerberg, a publié une lettre ouverte dans laquelle il imagine à quoi pourra servir son réseau social au cours des dix prochaines années.

Si Facebook est devenu accessible à tous le 26 septembre 2006, le réseau social américain a en fait ouvert ses portes le 4 février 2004, lorsque la toute première version du site communautaire fondé par Mark Zuckerberg, Eduardo Saverin, Andrew McCollum, Dustin Moskovitz et Chris Hughes est arrivée sur le web avec l'ambition de rassembler et de connecter les étudiants de l'université d'Harvard.

Il est sans doute inutile de revenir en détail sur l'histoire exceptionnelle du site, connue de tous ou presque, d'autant que le film de David Fincher, The Social Network, s'en charge très bien. Ce qu'on peut néanmoins retenir de cette épopée, c'est que d'un petit projet universitaire sans prétention, Facebook a su évoluer en une plateforme sociale internationale fréquentée par plus d'un milliard d'internautes.

En revanche, il est plus intéressant de connaître la vision de Mark Zuckerberg pour les dix prochaines années, dans la mesure où celle-ci donne des indications sur les futures orientations du site communautaire. Ainsi, à l'occasion de l'anniversaire du réseau social, l'ancien étudiant, désormais PDG et multimilliardaire, a rédigé une lettre ouverte dans laquelle il évoque l'avenir de Facebook.

Après être brièvement revenu sur l'origine du réseau social et les raisons qui, selon lui, ont permis au service de connaître un tel succès ("nous avons juste été plus soucieux que quiconque d'autre de connecter le monde"), Mark Zuckerberg s'est projeté dans l'avenir en affirmant être "encore plus excité concernant les dix prochaines années que les dix précédentes".

Facebook, dans dix ans

"Les dix premières années ont permis l'amorçage de ce réseau. Maintenant, nous avons les ressources nécessaires pour aider les gens à travers le monde à résoudre des problèmes encore plus grands et plus importants", évoquant en filigrane les capacités du site en matière de big data, avec tout ce que ça peut impliquer en matière de collecte, stockage, traitement, recherche, partage, analyse des données.

"Aujourd'hui, les réseaux sociaux servent surtout à partager des moments précieux. Au cours de la prochaine décennie, ils serviront aussi à répondre à vos questions et à résoudre des problèmes complexes", poursuit Mark Zuckerberg. En la matière, le Graph Search devrait être mis à contribution. Cette fonctionnalité permet de cibler des éléments en fonction des contenus, des liens et des usagers.

"Aujourd'hui, nous avons seulement quelques façons pour partager nos expériences. Au cours de la prochaine décennie, la technologie va nous permettre d'ouvrir de nouvelles voies pour capturer et communiquer de nouvelles formes d'expériences", conclut-il, laissant la porte ouverte à l'imagination, qu'il s'agisse de réalité augmentée, d'une expérience sensorielle ou de tout autre chose.

Une chose est sûre, Facebook n'a pas l'intention de mourir et compte bien rester incontournable dans dix ans, ce qui contrariera sans nul doute les deux chercheurs de Princeton qui ont prévu la disparition du site américain vers 2017, mais sans prendre en compte l'usage du mobile, en plein boom, et sa capacité d'évolution, qui pourrait devenir une sorte d'annuaire universel.

( photo : CC BY Brian Solis )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés